mercredi 5 octobre 2016

"Tu ne sais rien de l'amour" de Mikaël Ollivier

Thierry Magnier - Août 2016
9782364749269


Parmi mes coups de cœur "durables", ceux que je n'oublie pas à mesure que les années passent, il y a Le Monde dans la main de Mikaël Olliver chez le même éditeur, Thierry Magnier, c'est donc sans surprise que je me suis précipitée vers celui-ci dès sa parution. Pourtant, en lisant sa quatrième de couverture, je dois bien vous avouer que je n'étais pas spécialement emballée : encore une énième histoire d'amour adolescent, génial... Mais quel étonnement à la lecture !


De quoi ça parle
Malina et Nicolas s'aiment depuis leur tendre enfance. Et pour la mère de Nicolas, cet amour durera toujours... Mais en grandissant, les deux adolescents ont d'autres désirs. Que cachait cette détermination des adultes à les unir ? Nicolas va faire émerger un secret profondément enfoui.


Et ça donne quoi
Au tout début du roman, nous rejoignons un Nicolas adulte, indépendant, qui reçoit un mystérieux mail de sa mère. Très réticent à se plonger dans cette lecture qui ne promet pas d'être très sympathique, le jeune homme part en balade, physiquement et psychologiquement. Nous allons alors devenir spectateurs de son passé à mesure qu'il le raconte à une simple connaissance, croisée dans la rue, elle aussi insomniaque. C'est ainsi que nous rencontrons Malina, amour de toujours, amour de jeunesse, amour légèrement malsain, désignée comme fiancée par les parents de Nicolas avant que les deux enfants ne comprennent seulement la notion de la chose. Liés par avance, les deux jeunes s'adorent et ne réfléchissent pas vraiment à la situation, vivant déjà ensemble (chez les parents du garçon mais tout de même) et suivant une ligne toute tracée. Jusqu'au jour où Nicolas voit apparaître des secrets qu'il n'avait alors jamais soupçonnés. 

Si la thématique principale de ce roman est bien l'amour, l'amour adolescent que l'on retrouve classiquement en littérature young adult n'existe vraiment qu'en second plan, l'important ici étant les relations humaines et amoureuses dans leur globalité. Nicolas et ses parents, ses parents avec Malina, les parents entre eux et avec (spoiler, désolée) Nicolas et sa mère. Et tout cela devient très touchant. A travers les yeux de Nicolas, adolescent atypique, calme, nous découvrons le monde parfois sacrément tordu des adultes, la maladie et les secrets. Les choix des personnages peuvent parfois sembler étrange, voire difficiles à accepter mais, comme nous le rappelle le père de Nicolas, nous ne sommes pas en mesure de juger parce que *rajouter le titre du roman ici*... 

Ma seule déception vient des révélations finales, que j'ai trouvées un peu "grosses" pour être honnêtes et crédibles, et qui, finalement, ne sont absolument pas nécessaires pour clôturer en beauté ce magnifique roman. Néanmoins, le chemin vaut largement le coup de ne pas s'arrêter sur cette quatrième de couverture et sur sa fausse-promesse de romance adolescente. 

4/5

En bref
Mikaël Ollivier nous offre encore une fois un magnifique roman sur les êtres humains, un roman différent, presque un ovni dans le paysage de la littérature young adult. Par contre, après avoir lu plusieurs récits du monsieur, j'ai bien l'impression qu'il a un problème avec sa mère. Freud serait ravi de constater tous les problèmes qu'elles peuvent créer, les vilaines. Tu ne sais rien de l'amour reste une lecture très agréable, un coup de cœur qui sort des sentiers battus.

14 commentaires:

  1. J'avais lu il y a fort longtemps un roman adulte de Mikaël Ollivier qui m'avait beaucoup plu. Reste à retrouver le titre, c'est pas gagné :P
    C'était dans la collection suspense d'Albin Michel
    Je ne savais pas qu'il écrivait aussi du jeunesse ! Lequel tu me conseilles en preum's ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant, tu m'apprends qu'il fait aussi de l'adulte aussi ! J'ai l'impression qu'il a écrit encore plus que ce que je croyais, le bonhomme ^^
      En jeunesse, j'avais adoré Le Monde dans la main, chez Thierry Magnier aussi, ça fait un moment que je l'ai lu maintenant mais j'en garde un souvenir très très ému...

      Supprimer
    2. J'ai trouvé, mon mien s'appelle Trois souris aveugles !

      ça te dirait un échange ?

      Supprimer
    3. Je t'envoie mon adulte, tu m'envoies ton jeunesse :)

      Supprimer
    4. Oh ! Ben, c'est que j'y tiens, à mon livre :/

      Supprimer
  2. Je vais me faire huer, mais bon : je ne connais pas l'auteur. Voilà. Du coup, tu me donnes bien envie quand même, mais je ne sais pas par lequel des romans je devrais commencer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non ! Personne ne hue personne ici, on ne contente de rire sous cape, ça nous suffit ^^ Après, ce n'est pas non plus l'auteur le plus connu du monde donc, ça va encore, je serai magnanime !
      Je conseillerai d'abord Le monde dans la main ! Ou celui-ci, qui est drôlement chouette aussi :)

      Supprimer
    2. Rire sous cape ? Mais c'est encore plus fourbe !!!
      Bon, tu me diras rien si je te dis que je n'ai jamais rien lu de Stephen King à part Shining (mais c'est pas ma faute, je suis trop trouillarde).
      *attend sagement la pluie de cailloux*

      Supprimer
    3. Bon là j'avoue, c'est moche et ça mérite qu'on te hue ! Jamais lu de Stephen King ?! Mais enfin, mais pourquoi, mais comment ?!! Il y en a qui font pas peur, hein ! Genre La ligne verte, un chef d'oeuvre !

      Supprimer
  3. Tu donnes vraiment envie de découvrir cet auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le mérite ! N'hésite pas à le découvrir ;)

      Supprimer

Un petit mot pour le Broco ?