vendredi 10 juin 2016

Trois Livres #7



Trois bouquins de nouveau pour cette catégorie qui, décidément, porte bien son nom, n'est-il pas ? Malheureusement, pas de lecture excellente (mais une très bien tout de même) cette fois-ci, on va essayer de se rattraper la prochaine fois ! 

*********

Jour Quatre
de Sarah Lotz
Fleuve Noir - Mars 2016 - 9782265098039

Bon bon bon... J'ai parlé de ce bouquin dans un C'est Lundi si je me souviens bien, j'étais toute enthousiaste à l'idée de le commencer parce que j'ai adoré le premier livre de Sarah Lotz, malgré son immense bizarrerie (et c'était rien de le dire) mais là, c'est la grosse cata...

Petit résumé vite fait : Tout va bien dans le bateau de croisière Forveros jusqu'au jour où ça ne va plus (haha)(sorry). En gros, les moteurs lâchent, le navire est immobilisé en pleine mer, sans aucun moyen de contacter la terre et comble du comble, le paranormal s'invite à la fête.

2/5
D'abord, il faut avouer que j'ai été un chouia déçu en me rendant compte que Jour Quatre n'était pas la suite directe de Trois, celui que j'avais aimé, ce n'est pas franchement cool de la part de Fleuve Noir de reprendre le même code graphique de la couverture du premier, tromperie et manipulation ^^. Malgré tout, j'étais tout de même impatiente de la commencer, cette histoire de paquebot et de fantômes me bottait bien. Mais c'est totalement raté. Les personnages ne sont ni attachants, ni intéressants et absolument pas creusés, beaucoup de mystères les entourent, trop de mystères, à chaque page apparaît sa petite annonce qui ne trouvera pas de résolutions et si ça crée une envie de lire la suite, ça se termine en frustration et c'est vraiment dommage. Le côté paranormal n'est pas bien mis en valeur et on ne s'inquiète JAMAIS pour les personnages, j'en étais presque à être pressée qu'ils crèvent tous, qu'on passe à autre chose... Et cette fin... Autant une fin un peu ambiguë ne me dérange pas, mais là non, c'est trop. Aucun intérêt. Bref, empressons-nous d'oublier.

*********

La Doublure
de Meg Wolitzer
Rue Fromentin - Janvier 2016 -  9782919547449

J'aime beaucoup cette autrice, j'ai dû lire tous ses livres, comme La Position ou Les Intéressants (La Position reste mon favori) et, comme en plus, j'apprécie énormément cette maison d'édition (qui publie l'une de mes autrices préférées J. Courtney Sullivan), c'est sans hésitation que je me suis précipité vers ce bouquin dès sa sortie. Malheureusement, bien que ce ne soit pas une déception, La Doublure est bien loin d'être le livre de l'année (ou même du mois).

Joan, 64 ans, décide de quitter son écrivain de mari dans l'avion qui les emmène récupérer le prix littéraire prestigieux que celui-ci vient de gagner. C'est l'occasion pour elle que réfléchir ce que fut leur vie commune et sur ses propres aspirations.

3/5
Tout le roman est construit comme un monologue de Joan, qui revient sur la trajectoire de sa vie, sur le pourquoi et le comment ils en sont tous les deux arrivés là. Et à chaque page qui se tourne, nous comprenons de mieux en mieux cette femme et ses choix (malgré quelques claques qui se perdent). C'est un livre très intéressant, qui donne vraiment à réfléchir sur la place des femmes dans le monde littéraire mais pas que. Joan sacrifie beaucoup de choses au profit de son soi-disant génie de mari, qui prend tout cela pour acquis. L'écriture est belle et très juste un véritable vivier de citations sur la vie de couple, qui m'ont fait hurler de rire (jaune) mais malheureusement, quelque chose a manqué. J'ai aussi énormément regretté que le choix de l'éditeur de ne pas reprendre le titre original The Wife et nous imposer La Doublure, titre qui dévoile quasiment l'intégralité de l'intrigue dès que l'on passe les 20 premières pages et qui gâche considérablement la surprise finale. Un chouette roman sur les relations humaines mais auquel il manque quelque chose que j'ai bien du mal à cerner. Dommage. Mais cela ne m'empêchera pas de lire la prochaine sortie de Meg Wolitzer !
"Et moi, blonde, mince, vieillissante mais préservée dans l'acidité d'un long mariage. Les sucs conjugaux me maintenaient en vie, me permettaient de tenir le coup. Joe et moi nagions tous les deux dans le bocal. Et j'y nageais seule, chaque fois qu'il sortait embrasser les tendres parties de Merry Cheslin. Et ensuite, épuisé, il revenait toujours nager vers moi."
*********

Poulets Grillés
de Sophie Hénaff
Albin Michel - Avril 2015 - 9782226314710
(en poche chez Livre de Poche depuis le 30 mars 2016)

J'ai l'impression que ça devient une habitude ici, de présenter un roman à l'heure où son tome 2 parait en librairie. C'était le cas pour le premier tome des Sept Sœurs, c'est maintenant au tour de Poulets Grillés de pointer le bout de son bec. C'est d'abord le titre et sa promesse de passer un moment drôle qui m'ont fait me tourner vers ce livre et je n'ai pas été déçu (ou très peu !).

Poulets Grillés, c'est l'histoire d'une nouvelle brigade de police, regroupant tous les bras cassés du 36 Quai des Orfèvres, ceux dont on ne veut plus mais dont on ne peut pas se débarrasser, les alcoolos, les dépressifs, les grandes gueules, etc. Mais l'officier en charge, la Commissaire Anne Capestan, prend tout de même son rôle très au sérieux et décide de transformer cette punition en chasse acharnée pour la résolution des Affaires Classées ou abandonnées qu'on leur a confiées.

3,5/5
Véritable ovni littéraire dans la scène du polar français, Poulets Grillés démarre plutôt lentement, le temps de mettre en place la fameuse brigade et les différents protagonistes qui vont y bosser. Une fois les présentations faites, le bureau aménagé et les boites de dossier ouvertes, on entre dans le cœur du sujet, les personnalités de tout ce beau monde se dévoilent et on se prend rapidement d'affection pour eux (comme une envie de faire un gros câlin à celui que tout le monde prend pour le porte-poisse, le chat noir de la police, Torrez, qui se révèle être une espèce de gros nounours adorable). Les répliques volent haut et on glousse devant la répartie de certains personnages et les actes des autres (le cyber-enquêteur incapable de penser à rechercher quelqu'un sur Facebook par exemple). Une vraie réussite pour ce polar à l'allure faussement classique qui a peut-être manqué d'un tout petit peu d’approfondissement pour moi mais j'ai tout de même hâte de lire leur deuxième aventure/enquête Rester groupés, parue il y a peu. 

14 commentaires:

  1. Je n'ai pas aimé le livre précédent de Sarah Lotz, donc je ne pense pas lire celui-ci... Par contre, j'ai adoré les deux livres de Sophie Hénaff, des petites pépites pour moi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vraiment accroché avec le premier, l'ambiance m'avait bien accroché. Celui-ci m'a vraiment déplu... Je ne suis toujours pas remise de la déception d'ailleurs, haha ! Je pense lire le deuxième Sophie Hénaff à l'occaz, les persos sont hyper attachatns ! :)

      Supprimer
  2. Jour Quatre non merci, j'ai carrément abandonné Trois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je dois être une des seules à avoir aimé Trois, j'ai l'impression !

      Supprimer
  3. Je ne connaissais absolument les trois livres cités. Si le premier ne tente absolument pas (ayant vu d'autres critiques assez négatives sur Trois et Jour Quatre), je note les deux derniers, surtout Poulets Grillés dont tu donnes vraiment envie de lire. Allez zou dans la wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais curieuse de voir ce que tu penses des deux derniers (surtout La Doublure, je sais pas pourquoi, je suis sûre qu'il a un potentiel que j'ai pas vu, ce bouquin) et tu vas voir, Poulets Grillés, c'est vraiment marrant !

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas Meg Wolitzer (ou peut-être que si, sait-on jamais avec ma mémoire des noms proprement infaillible, ahem...) mais tu me donnes envie de la découvrir (bon, pas avec ce bouquin du coup).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille La Position qui est génial si tu veux la découvrir !!

      Supprimer
  5. Coucou :)
    Dommage que tu n'ai pas plus apprécié tes lectures :/
    On a déjà parlé de jour quatre, pour La doublure c'est le côté monologue qui me fait un peu peur et pour le dernier... Pourquoi pas? Mais ça sera pas une priorité ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu pourrais aimé Poulets Grillés mais pas convaincue pour les deux autres :)

      Supprimer
  6. Pas terrible comme lecture (du moins, le premier et un peu le 2e) :-/ Du coup, je dois dire qu'aucun ne me tente, en fait ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'était pas mes meilleurs choix de lecture ! Heureusement que ce n'est pas souvent comme ça ! xD

      Supprimer
  7. J'avais entendu parler de Jour 4 mais pas assez pour avoir envie de m'y intéresser... je passe :)

    RépondreSupprimer

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !