mardi 13 octobre 2015

"Revival" de Stephen King

Albin Michel - sept 2015
9782226319302

Depuis l'ouverture de ce blog, c'est la première fois que j'ai l'occasion de vous parler du nouveau livre de mon auteur préféré à la folie que j'aime : Stephen King. Du coup, je me suis dit que c'était aussi le moment de vous parler rapidement du premier que j'ai lu, cette fameuse lecture où j'ai cru mourir de trouille. Je ne sais plus quel âge j'avais, ni où j'étais vraiment, je me souviens juste que j'étais en vacances avec une amie et ses parents, que tout le monde dormait et qu'un orage donnait son maximum. Et moi, planquée sous la couette, avec ma lampe de poche, je lisais Shining... Parce que j'en avais marre des Chair de Poule, que je me trouvais trop vieille pour ce genre de bouquin et que je voulais un livre qui faisait VRAIMENT peur. Je n'ai pas été déçu. Et j'ai dû ne lire que ça pendant une longue période ! Tout ça pour vous dire que je ne suis peut-être pas du tout objective quand il s'agit de Monsieur King, vous êtes prévenus ^^.

Comme souvent avec King, l'histoire démarre assez doucement, le temps de bien connaître tous les protagonistes de l'histoire, on rencontre donc les deux personnages principaux, Jamie Morton et le révérend Charles Jacob, lorsque le premier n'a que 6 ans. Le révérend, nouveau venu à Harlow, Maine (comme d'hab !), se fait rapidement une place et partage sa deuxième passion, l'électricité et ses multiples usages et facultés avec l'enfant. Tout de suite, on sent que cet homme ne tourne pas spécialement rond et qu'il entretient avec la Fée Electricité une relation beaucoup plus intense qu'avec le dieu qu'il est censé servir. Pourtant, tout commence assez bien. Mais un évènement dramatique va bouleverser l'univers du révérend qui va alors prononcer un prêche anti-clérical de toute beauté et ainsi provoquer son licenciement. On suit ensuite Jamie qui va grandir et se découvrir une passion et un talent certain pour la guitare et la musique rock tout en sombrant malheureusement dans la drogue (comme souvent chez King, la musique tient une place importante, j'ai eu en tête le refrain de House Of The Rising Sun pendant toute la lecture tant le titre est répété). Lorsqu'il retombe, tout à fait par hasard, sur le révérend, celui-ci est devenu forain et magicien, toujours à l'aide de l'électricité dans laquelle il sombre toujours plus profondément...

J'ai adoré ce bouquin, mais pas spécialement pour les raisons attendues. Ce qui m'a fait peur ici, ce n'est pas le surnaturel, distillé par petites touches tout au long du roman, mais la religion et le fanatisme qu'elle engendre parfois (sujet tout à fait d'actualité en plus...), la folie de Charlie Jacob monte crescendo, toujours animé par une croyance et une foi aveugle, d'abord en Dieu, puis en l'électricité. Il mélange ensuite les deux en montant ces fameux spectacles de guérison menés par des prédicateurs devant des foules en délire et en transe, et franchement, ça fout beaucoup plus les boules que les fantômes et les monstres en dessus du lit, parce que ça, c'est réel.

Les personnages sont très attachants, que ce soit Jamie, très humain et réaliste, rongé par la drogue mais pourtant beaucoup plus terre à terre et raisonnable que ceux qui l'entourent. Toute sa famille est bien présentée, avec toujours le développement psychologique assez creusé qu'a l'habitude de donner SK. Le révérend Charlie Jacob est, par contre, très particulier. Comme Jamie, on l'apprécie tout de suite et dès le début du récit, on est amusé par son amour pour un petit Jésus mécanique et par sa passion assez peu ecclésiastique, on est dévasté pour lui et (en tout cas moi), on se marre bien pendant son petit discours anti-église. Puis, au fur et à mesure, on se méfie, on prend peur, on se rebelle et on finit carrément par le détester et espérer tout ça se termine assez radicalement pour lui.

Mon étagère spéciale King en guest-star ^^

5/5
Sacré coup de jus !
(pardon)
C'est donc encore une fois un coup de coeur pour mon auteur préféré, avec toutefois un petit bémol pour la fin qui contrairement à ce que nous annonce l'éditeur en 4éme de couv, est assez attendu, surtout (attention mini spoiler !!) lorsque l'on a lu les dédicaces à Mary Shelley et à Lovecraft pour ne citer qu'eux. Mais ce qui compte ici, c'est le voyage et j'ai vraiment aimé le faire. Je me rends compte de plus en plus que même si j'adore ça, ce n'est pas le surnaturel qui me plaît le plus dans les romans de King mais ses personnages très réels et approfondis et ses critiques acerbes de la société et plus particulièrement d'une certaine culture américaine.

Bref, je vous conseille sans hésitation ce roman sur la vie, la mort, la maladie et l'addiction et je m'en vais de ce pas attendre la sortie des suivants !

Bonus 1 : comme souvent chez King, on retrouve quelques références à ses précédents bouquins, j'ai beaucoup aimé celle à Joyland.
Bonus 2 : Par contre, la couverture du livre, même si elle est très belle, s'est toute recroquevillée sur elle-même sans que je n'y sois pour quelque chose. Je ne sais pas vraiment à quoi c'est dû, peut-être au vernis brillant un peu particulier mais c'est triste, il est tout neuf et on dirait qu'il a été malmené et il est tout de suite moins joli, petite déception de ce côté-là... 

24 commentaires:

  1. OMG ton étagère King *o*
    J'aime beaucoup cet auteur, et j'attendais de tomber sur des avis sur Revival et le tien me donne vraiment envie de le lire! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère qu'il va te plaire, j'ai hâte d'avoir ton avis :)

      Supprimer
  2. Ah mince... J'ai fait l'impasse sur ce bouquin suite à l'abandon de lecture d'un libraire que je suis qui dixit s'ennuyait après plus de la moitié du roman.
    Comme ça m'est déjà arrivé d'avoir des déconvenues avec l'auteur, j'ai mis ce roman de côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, je suis vraiment fan, donc peut-être pas objectif, mais il m'a vraiment plu et tenu en haleine. Après, les goûts et les couleurs comme on dit ^^ C'est un blog le libraire que tu suis ? Si oui, tu peux me donner l'adresse, je serai curieuse de lire son avis !

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais réussi à aimer cet auteur... Il faudrait pourtant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais, je suis d'avis qu'il ne faut pas se forcer quand on aime pas ! Après, il a écrit tellement de choses différentes que tu peux peut-être trouver quand même ton bonheur :)

      Supprimer
  4. Un King qui semble renouer avec tout un courant du fantastique américain que j'adore. Il semble en effet, d'après ce que j'ai lu ici et là, qu'il y a non seulement des références à Lovecraft et Shelley, mais aussi à Arthur Machen et Nathaniel Hawthorne. Je vais me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? J'avoue que je n'ai pas vu les réfèrences (je pense que je ne les connais pas assez surtout !) que tu cites mais si tu le lis, je serai curieuse d'avoir ton avis !

      Supprimer
  5. Hou Hou, avec Stephen King pas de faute de goût, un petit faible pour 22/11/63 mais celui-ci à l'air de tenir ses promesses, je vote "YES", @bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
  6. Wahou c'est une très belle chronique !! J'avoue que j'adore Stephen King, c'est le vrai roi pour foutre la trouille ! J'ai super hâte de pouvoir lire ce roman, et au passage j'suis jalouse de ta collection de King :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi merci, elle a commencé il y a tellement longtemps ! J'ai même dû en racheter certains qui étaient vraiment trop abîmés et j'ai des doubles parce que les vieilles éditions étaient plus jolies ^^
      J'espère que celui-là va te plaire !

      Supprimer
  7. j'ame beaucoup SK aussi mais il y en a quand même quelques uns pour lesquels je n'avais pas accroché. Le synopsis de celui-ci ne me dit rien du tout mais ce que tu en dis sur le côté fanatisme religieux, ça me parle (moi aussi ça me fait peur...)... je pense que j'attendrai tout de même qu'il sorte en poche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour celui-là, tout le côté fantastique est juste un prétexte pour parler du fanatisme religieux et c'est vraiment ça qui est intéressant ! Mais je te comprends : même en tant que grande fan, certains m'ont déçue aussi :) A dans environ un an pour ton avis en poche alors !

      Supprimer
  8. Je n'aime pas trop King quand il part dans tous les sens (La science-fiction et paranormale, c'est pas pour moi ^^). Mais j'ai beaucoup aimé "Marche ou crève", "22/11/63" et "Mr Mercedes"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ses romans fantastiques mais il faut avouer que ceux que je préfère sont les "réalistes" (ou avec une dose assez faible) comme la Ligne Verte ou 22/11/63, je le trouve doué dans tout le monsieur :p

      Supprimer
  9. Le seul livre de King que j'ai lu pour l'instant c'est 22/11/63, mais il m'a tellement plu que j'ai mis 2/3 romans de King en plus dans ma WL. Hâte de lire Revival, suite à cet avis très positif !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, lequel penses-tu lire ? Ce qui est bien avec King, c'est qu'il y a vraiment de tout et pour (plus ou moins) tous les goûts, je trouve !

      Supprimer
  10. Pour le moment, j'aime beaucoup ! Comme toi, ma couverture s'abîme au fur et à mesure de ma lecture, dommage car elle est très belle :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, ce n'était pas que moi, j'ai douté un peu quand même ! Hâte de lire ton avis :)

      Supprimer
  11. Ah bah tiens moi aussi j'ai ce problème avec la couverture ça fait trop moche et surtout ça se remet pas en forme. Je pense qu'avec des rabats en plus ça aurait mieux tenu en tout cas j'adore ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai c'est clair que c'est pas top ! Mais je suis contente que tu aimé le bouquin ;) Un avis sur ton blog bientôt ? :p

      Supprimer

Un petit mot pour le Broco ?