vendredi 23 octobre 2015

City Hall

City Hall - 7 tomes - 2012/2015

Je lis très peu de manga, j'ai un peu de mal à lire "à l'envers", j'ai des difficultés à reconnaître les personnages, les thématiques ne me passionnent pas particulièrement (pour celles que je connais, bien sûr) et quand j'en démarre un, il faut que la série ne compte pas une centaine de tomes et que je sois plus ou moins sûre que ça me plaise. Lorsque l'on m'a présenté celui-là, la description, "un monde où le papier a disparu et contient le pouvoir immense de donner vie à ce qu'on y inscrit, un monde où se côtoient Jules Verne, Arthur Conan Doyle, Houdini ou encore Abraham Lincoln", m'a suffisamment intriguée pour que je commence à lire un tome, juste comme ça, pour voir. Et bien j'ai vu. Mazette.


City Hall est une série construite en deux cycles, les trois premiers tomes forment un tout et les quatre suivants aussi. Mais attention, il n'est pas vraiment possible de lire le second sans connaître le premier et d'ailleurs, ce serait vraiment dommage, tant la découverte du monde et des personnages est intéressante et drôle !

Nous sommes donc dans un univers steam-punk où se mélange sans vergogne, le moderne, l'ancien, le fictif et le réel. Les personnages sont presque tous tirés d'acteurs du monde littéraire existant, d'époques plus ou moins différentes et leurs présentations, qui clôturent à chaque fois les chapitres, mixent des éléments réels de leurs biographies en ajoutant des petits bouts de fictif. Et c'est à pleurer de rire :


Le pitch de base est assez simple : écrire "à l'ancienne", sur du papier, donne vie à l'objet décrit, ce que, vous en conviendrez peut poser quelques problèmes lorsqu'on s'appelle Mary Shelley, pour ne citer qu'elle. L'écriture manuelle a donc tout bonnement été abolie et plus personne ne sait la pratiquer. Personne sauf quelques terroristes, convaincus comme toujours de détenir la vérité absolue et qui s'estiment donc tout naturellement en droit de dominer le monde notamment grâce à la création des papercuts, les créatures de papier à qu'ils mettent au monde grâce à l'encre et le papier (durement acquis, ça n'existe quasi plus du tout). C'est là qu'interviennent nos trois héros : Jules Verne, jeune homme particulièrement imbu de lui-même (en même temps, il a de quoi se vanter, même s'il ne le sait pas encore), Arthur Conan Doyle, qui possède de nombreuses caractéristiques en commun avec son futur personnage Sherlock, comme la déduction, et Amélia Earhart, première femme à avoir traversé l'Atlantique en avion.

Attention ! Grosse parenthèse féministe !
Amélia Earhart en tant que telle est déjà une figure féministe mais il faut reconnaître que bien que les deux auteurs/dessinateurs sont des hommes, son personnage de City Hall est très réussi. Bon, vous le voyez, elle a le bidou à l'air et un décolleté à faire pâlir d'envie Kim Kardashian (peut-être pas, d'ailleurs) mais, que voulez-vous, faut bien faire du fan-service et qui est l'archétype du lecteur de manga, je vous le demande ?! MAIS ! Ce n'est absolument pas une demoiselle en détresse, c'est souvent elle qui sauve les deux garçons et c'est aussi la seule qui sait se battre correctement et se servir d'une arme, ce qui peut avoir son utilité lorsqu'on se bat contre plus fort que soi. Elle est beaucoup moins calme que ses comparses, a des opinions bien marquées et souvent en désaccord et n'a pas particulièrement d'intérêt amoureux pour l'un comme pour l'autre. Ce qui n'est pas le cas d'Arthur qui se transit d'amour pour elle. Le renversement du statut quo est réussi et ça fait du bien.




C'est une série manga pour les amoureux de la lecture, de l'écriture et de la littérature, une citation connue ou pas, d'un écrivain, d'un réalisateur, homme/femme politique, acteur, etc... ouvre chaque chapitre, ça permet de réviser ses classiques et d'apprécier à chaque fois la pertinence de leurs propos.
"Je suis tout à fait favorable au fait de tenir les armes dangereuses hors de portée des idiots. A commencer par les machines à écrire." Frank Lloyd Wright tome 2 p.116
Mais pas besoin de posséder un doctorat és Lettres pour apprécier, je vous assure ! Le scénario a lui seul est une merveille de construction, il est recherché et profond sans être trop complexe, le récit ne souffre d'aucun essoufflement, on en peut plus d'attendre la suite et la résolution de l'histoire et ce que cela va engendrer pour tout ce petit monde, que nous apprécions de plus en plus au fil des tomes. Rien à redire non plus côté graphisme, les planches sont spectaculaires, les batailles sont belles et énergiques, le dessin est précis et détaillé, c'est vraiment un régal ! Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre quelques photos de certaines pages ou de certains détails et franchement, un agrandissement et un affichage dans le salon ne serait pas de refus.

Moi qui n'aime pas particulièrement les mangas, je dois avouer que je n'ai absolument pas été déçu et en plus, il se lit dans le sens de lecture occidental, que demande le peuple ! Ah si, une suite ? Ah non, dommage... Mais il parait qu'un préquel va paraître un de ces 4 (mais avec un autre dessinateur et ça, j'avoue que ça me fait peur, on verra bien) donc ça va, je vais sans doute m'en remettre.

On me souffle aussi dans l'oreillette que ça rappelle Death Note, en miroir (dans Death Note, l'écriture cause la mort, ici elle crée la vie), je crois que je vais donc me pencher un peu plus de ce côté-là. Et Radiant, il parait que c'est bien aussi Radiant. N'essayez pas de me convaincre de lire Naruto ou One Piece, c'est mort.

5/5
J'aimerai bien qu'il
soit vivant, Broco. On
s'amuserai bien.

"Comment ça, je ne suis pas vivant !!"



C'est donc un gros coup de coeur pour toute la série, je ne peux que vous encouragez à la lire, même si, comme moi, les mangas ne sont pas votre première passion, apparemment ça se soigne ^^






22 commentaires:

  1. Réponses
    1. Laisse toi tenter, c'est vraiment très bien ! :)

      Supprimer
  2. Superbe critique que je n'ai pas manqué de transmettre aux interessés ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci poulette :) Je ne savais pas que tu avais un blog à toi, c'est dommage que tu ne mettes plus rien, ils sont sympas tes dessins.

      Supprimer
  3. Alooors, je disais : comme toi je ne suis pas une grande lectrice de mangas (à part la série des Chi, ils se lisent également dans le sens traditionnel de lecture). Mais du coup ton billet m'intrigue! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeah ! Il a survécu ce coup-ci !! :D
      Je n'ai jamais lu Chi mais pourquoi pas un de ces 4 (j'y vais un peu moins à reculons maintenant)
      Je ne peux que te conseiller cette série, c'est vraiment un bon moment de lecture ! :)

      Supprimer
  4. Ta critique est super et m'a donné énormément envie de lire ce manga! L'histoire a l'air vraiment excellente!
    Je prends de suite note et j'achète le premier tome dès que je peux :)
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Contente de t'avoir convaincue :) Surtout, tiens moi au courant ! J'espère que ça va te plaire mais j'ai peu de doutes ^^

      Supprimer
  5. Yeah!
    ça marche, je prends note pour ma prochaine envie de manga!!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne lis jamais de manga mais du coup ceux-là me tentent bien vu ce que tu en dit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une histoire pour amoureux de la littérature, je trouve :)

      Supprimer
  7. Coucou !
    Pas grande lectrice de mangas, comme toi, le résumé de celui-ci m'avait donné envie de le lire. Retrouver Verne, Conan Doyle et Mary Shelley dans un même univers, quel rêve pour un passionné de littérature ! Cependant, personnellement, j'ai été pas mal déçue par le premier tome. Même si l'histoire est très intéressante, les dialogues ne m'ont pas paru au niveau. Ils sont courts, sans profondeur, et font appel à une overdose de ponctuation (oui, non, je ne suis pas fan des "!!!!!" à répétition, à la fin des phrases). Si c'était un souci sur quelques bulles seulement, je passerais outre mais tout au long du volume, j'ai trouvé ça usant. Et le fait que ce soit un manga n'est pas une raison suffisante : j'en ai déjà des bien mieux écrits (bien pire aussi, c'est certain, mais il y a toujours pire^^) et où on ne se sentait pas obligé d'en rajouter des couches niveau ponctuation pour signifier qu'il y a de l'action. J'ai trouvé ça vraiment dommage, les dérives du manga à la française =/
    Et du coup, vu l'enthousiasme de ton article, je me demandais si ça s'améliorait dans les tomes suivants ? Ou si tu n'étais juste pas dérangée dans ta lecture car, malgré tout, l'histoire est très bonne ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello et bienvenue :)
      Alors, pour tout te dire, je me suis pas mal interrogée suite à ton commentaire, j'ai même été revoir les premiers tomes pour voir si ça me sautait aux yeux, je dois avouer que non. Connaissant très mal le monde du manga, j'ai dû me dire que c'était comme ça dans ce genre-là ^^ et j'ai aussi lu les 3 premiers à la suite, ce qui peut faire une différence, je crois : j'ai effectivement l'impression que ça s'améliore par la suite (des bulles plus longues et plus détaillées et moins de "!!!", j'ai vérifié ^^). Mais c'est aussi vrai que, comme l'histoire m'a passionnée, j'ai dû oblitérer ces aspects qui normalement me rebutent aussi !

      Supprimer
    2. S'il y a de l'amélioration, je me laisserai sûrement tenter par la suite alors ! J'avoue que ton article très enthousiaste m'a donné envie de me réconcilier avec cette série trop vite délaissée et ton commentaire me conforte dans ce choix :p

      Supprimer
    3. Cool ! Tu viendra me dire ce que tu en as pensé en mettant le lien vers ton blog si tu veux :)

      Supprimer
  8. Bonjour ! C'était pour te dire que je t'avais nominée pour le Liebster Award ; rends toi sur mon blog pour jouer le jeu. Le principe de ce tag a été créé pour aider les jeunes blog (comme le mien et le tien) à demarrer dans la blogosphère :P Je te fais de gros gros bisous https://uneenviedelireblog.wordpress.com/2015/10/24/taglesmotsdelilly/

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ! C'était pour te dire que je t'avais nominée pour le Liebster Award ; rends toi sur mon blog pour jouer le jeu. Le principe de ce tag a été créé pour aider les jeunes blog (comme le mien et le tien) à demarrer dans la blogosphère :P Je te fais de gros gros bisous https://uneenviedelireblog.wordpress.com/2015/10/24/taglesmotsdelilly/

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour cette découverte ! Je ne connais pas du tout cette série de manga et ta chronique me donne bien envie de la découvrir :) Les références à la littérature ou à d'autres domaines me plaisent beaucoup, je trouve que c'est une chouette idée de s'inspirer de personnes qui ont existé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie !
      C'est très amusant de voir ces personnages célèbres à un âge où on ne se les imagine pas toujours (jeune, au début de leur carrière, drôle et cabotin), et il y a un tas de références "cachées", plus discrètes qu'on se plaît à découvrir !

      Supprimer
  11. Ouh là là !
    Il faut que je me jette sur celui-ci.
    Je ne m'étais pas trop penché sur ce titre, mais ta chronique m'a convaincue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi après je ne suis pas du tout une experte mais ça m'a vraiment plu ! Tu me dira !

      Supprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !

[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]