vendredi 11 septembre 2015

Pitch Perfect 1 & 2



J'ai découvert la bande annonce du deuxième opus au ciné (avant les Avengers 2, il me semble) et j'ai frétillé comme une folle toute seule sur mon siège puis est venue l'incompréhension : comment j'ai pu passé à côté du premier ? Comment j'ai pu ne jamais avoir entendu parler de ce machin là ? Ce film
paraissait correspondre tout à fait à ma came habituelle : des gonzesses qui chantent en faisant des trucs drôles. Mais après un premier et un deuxième (et ainsi de suite) visionnage, on se rend bien compte que Pitch Perfect est bien plus que ça.

Le Pitch (du 1er) : Becca débarque à la fac de Barden et est poussé par son prof de père à participer à au moins une activité extra-scolaire (ce qui ne l'enthousiasme pas des masses, préférant reste dans son coin à mixer sur son Mac tout neuf, tout en boudant de façon sexy). Elle s'engage donc avec les Bella's Barden, un groupe de chanteuses à capella (une chorale plus fun, genre Glee mais à la fac) sur le déclin, voire complètement en perdition suite à un accident de vomito sur scène l'année précédente.

Pourquoi c'est bien : On s'attend à un film de filles, avec des chansons mièvres et une jolie histoire d'amour adolescentes et on tombe sur une bonne vieille comédie drôle, vulgaire (mais attention dans un "bon" sens, c'est pas American Pie non plus), avec des grosses vannes inattendues (d'autant plus dans la bouche de jolies filles américaines ^^). On passe du pipi-popo-vomito aux blagues de cul assumées (comment ça, c'est réservé aux mecs, le vomi projetté sur scène ? BEN NON ! C'est tellement inattendu, bien amené et cohérent que ça passe comme une lettre à la poste)(pas comme le déjeuner de la pauvre Aubrey)(pardon) à la répartie dont on rêve tous de Fat Amy:


Les personnages sont vraiment bien foutus, tous plus barges les uns que les autres, Fat Amy en est la plus forte représentante, mais certains cachent bien leur jeu et révèlent au compte goutte leur folie douce. J'ai aussi particulièrement aimé le personnage de Stacie (l'un des seconds rôles), une très belle fille qui assume totalement sa sexualité (oserais-je dire débordante ?) sans qu'aucune sorte de slut shaming lui soit associée, elle aime le sexe, et personne n'y trouve rien à redire (sauf que ses copines doivent parfois l'empêcher de se coller à tout ce qui bouge, ça reste quand même très soft). 


Les chansons sont très bien, plutôt modernes, entraînantes et restent un moment en tête, les chorégraphies sont top, mais ce qui est surtout mémorable, c'est cette amitié entre filles, les vannes continuelles des deux jurés du concours (ben oui, qui dit chorale-glee, dit concours national) avec Elizabeth Banks, Effie Trinket dans Hunger Games (qui a réalisé Pitch Perfect 2 d'ailleurs) (pas Effie, Elizabeth, hein) qui lutte avec un co-animateur misogyne, raciste, homosexuel refoulé mais néanmoins très très très drôle.


(dans Pitch Perfect 2, "us" = Les Etats-Unis)
Et le deuxième, ça donne quoi ? : Alors, forcément, le deuxième est un tout petit peu moins bon (même si ce n'est que mon humble avis et pas celui de la blogosphére apparemment) (ben oui, je fais des recherches) mais le postulat de départ est monstrueux : les Bella ont atteint le sommet de la gloire et dansent et chantent devant le Président Barrack Obama en personne (petite fausse apparition) pour son anniversaire mais problème : le justocorps de Fat Amy se déchire en direct révélant le derrière mais aussi le devant de sa digne personne qui, hélas, ne portait pas de culotte... Et croyez moi, aux États-Unis, montrer sa foufounette au Président peut vite vous envoyer à Guantanamo. C'est donc de nouveau la déchéance pour les Bella qui, pour redorer leur blason, entrent en compétition avec un groupe ALLEMAND, Das Sound Machine, qui balance entre le flippant (c'est des allemands, ils sont grands, forts, beaux, ténébreux, mâchoires en avant et regard qui tue) et le ridicule (des clichés en fait, pauvres allemands) (quoiqu'ils arrivent à garder une certaine virilité en chemise en résille, tout téton et biscoto dehors et en jupette en cuir à volant. C'est très fort). Et bien sûr, comme ils sont allemands, ils sont hyper bien organisés, hyper préparés et hyper techniques. Ce qui fait passer les Bella pour Lorie qui veut se battre contre Metallica. 


Mais rassurez vous, tout va bien se passer, personne n'écrase personne et le final a (PRESQUE) failli m'arracher une petite larmichette (j'ai dit PRESQUE) (big girls don't cry).

En conclusion : Vous aimez rire ? Vous aimez la musique ? Vous aimez les jolies filles et/ou les beaux garçons ? Vous rêvez d'avoir une bande de copines complètement dingos ? CE FILM EST FAIT POUR VOUS ! En plus, si c'est les histoires d'amour qui vous font prendre votre pied, y en a une trop mignonne, si, si. Même que le garçon, il parle de Breakfast Club et qu'il cite le final (c'est l'homme de ma vie) et pis de toute façon, je suis amoureuse d'Anna Kendrick (qui a quand même commencé dans Twillight, comme quoi, on peut s'en sortir) (olala et les beaux yeux bleus de Brittany Snow...)


We're out !
Bisou les loulous !

2 commentaires:

  1. J'ai vu le premier, que j'avais adoré ! Je n'ai toujours pas eu l'occasion de voir le deuxième, j'éspère bientôt :D J'adore ta bannière, elle est super classe ! Je reviendrai aussi par ici ;) A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le deuxième est un chouia moins bien mais c'est quand même très agréable à regarder et ça met de bonne humeur :D Merci beaucoup pour ton passage et à très vite alors ;)

      Supprimer

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !