jeudi 17 septembre 2015

Passage en librairie #1 - Le Bateau Livre

On me demande souvent comment je choisis les livres que j'achète (ou que j'emprunte), j'ai donc décidé de vous faire une review de certains (pas tous, sinon ça va vous gaver, hihi) passages en librairie et d'essayer d'expliquer (parfois, je ne sais pas moi-même) pourquoi j'ai jeté mon dévolu sur ce bouquin plutôt qu'un autre parmi tout ce que l'édition nous pond par semaine en France.

Voici ce que j'ai acheté au Bateau Livre, à Lille, le 12 août 2015 (avec Disco en guest-star).


Quatre livres, dont deux poches (j'ai été sage ^^), un grand format et un machin hybride (grand moyen format ? Je ne sais pas trop...) :

  • Cher Époux de Joyce Carol Oates, Points. Je connais très mal Joyce Carol Oates (à mon grand désespoir) (d'ailleurs, si quelqu'un en a un à me conseiller, qu'il n'hésite pas !) mais j'ai acheté celui-là à cause de cette photo, postée sur le compte Instagram des Éditons Points :
    C'est donc en apprenant qu'il s'agissait de nouvelles (j'adore ça) sur les rapports hommes/femmes (sujet qui me passionne) d'une grande auteure que j'ai ajouté ce bouquin sur ma liste d'envies. Et en plus, y a un poulpe sur la couverture, ce qui a achevé de me convaincre (les couvertures, c'est très important. Si si. Et les poulpes aussi).
  • La Couleur du Lait de Nell Leyshon, 10/18. Je l'avais déjà repéré à sa sortie en grand format mais faut croire que j'arrive à me restreindre parfois. Ici, c'est tout simplement le résumé en quatrième de couverture qui m'a donné envie : un portrait de jeune fille en 1831, le "récit tragique de sa destinée", la campagne anglaise... Voilà voilà. Je suis un être faible pour qui me connaît. 
  • Macadam de Jean-Paul Didierlaurent, Au Diable Vauvert. C'est très simple ici aussi : j'avais beaucoup aimé Le liseur du 6h27 du même auteur chez le même éditeur, l'année dernière. J'ai donc été ravi de découvrir sur la page Facebook du Diable Vauvert qu'un nouvel ouvrage allait paraître. 
    Il s'agit apparemment d'un recueil de nouvelles (ouiiiiii), écrites plus ou moins récemment. Ce monsieur semble avoir gagné plusieurs prix pour ce type d'exercices.
  • La Zone d'Intérêt de Martin Amis, Calmann-Lévy. Une histoire de camps nazis, avec du sexe et de l'humour. AH. Bon. J'ai pris ce bouquin uniquement à cause de cet article du Nouvel Obs. C'est, pour la plus grande partie, une interview de l'auteur, Martin Amis, et même si ça peut sembler long, c'est vraiment très intéressant. On apprend que l'ouvrage a été refusé par Gallimard (avant d'être publié par Calmann-Lévy) et le journaliste (mais aussi l'auteur) nous explique pourquoi. Livre polémique ? Insoutenable ? C'est encore la fameuse question du "peut-on rire de tout ?" qui revient. Pour ma part, je ne préfère pas me prononcer avant la lecture du livre (je pense que, quoiqu'il arrive, vous aurez une petite chronique ^^). Enfin, loin de moi de vouloir faire de la politique ici, mais j'ajouterai quand même que l'interview est particulièrement édifiante au regard de la perception de la France, en dehors de nos chères frontières... 


4 commentaires:

  1. J'ai également La couleur du lait dans ma PAL, mais en grand format ! Je pensais le lire début octobre, si ca te dit qu'on se fasse une LC n'hésite pas ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, pourquoi ! Quelle bonne idée ! On se tient au courant pour faire ça ? On se contacte via FB ?

      Supprimer
  2. Je ne savais pas que tu aimais les nouvelles et les poulpes. Je note. Lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poulpes, c'est une blague qui dure depuis mes années de master, je te raconterai à l'occaz ! Mais effectivement, je trouve qu'en illustration, généralement ça marche bien ;)

      Supprimer

Un petit mot pour le Broco ?