mardi 15 septembre 2015

"La Mémoire des Embruns" de Karen Viggers

Les Escales - 2015
9782365691307

Encore un bouquin lu grâce à Gérard Collard (tous en coeur : MERCI Gérard ! Vous pouvez voir sa vidéo ici) et c'est encore un coup de coeur. 

C'est l'histoire de Mary, une dame âgée, sérieusement malade, qui reçoit une visite fort inattendue. L'intrus lui remet une lettre, lettre contenant un secret qu'elle est sommée d'avouer à ses enfants et qui va la bouleverser. Elle décide (en trompant sa petite-fille) de repartir sur l'île de Bruny, où elle a passé une bonne et heureuse partie de son existence, comme femme de gardien de phare. Elle va profiter de cette escale pour revenir sur son passé et, à son grand désespoir, pour inquiéter fortement sa famille.

A celle de Mary se mêle l'histoire de Tom, son plus jeune fils, rentré depuis plusieurs années de l'Antarctique, après y avoir passé plusieurs mois, et malheureux depuis. Vivant seul, avec sa fidèle chienne comme seule amie et confidente, il est rongé par la culpabilité (on peut dire que le pauvre garçon se reproche un peu tout et n'importe quoi, mais cela ne fait pas de lui un faible qui se plaint tout le temps, il semble au contraire plus humain et plus sensible que les autres personnages) et ne sait pas du tout où il va dans sa vie. Il est aussi l'un des seuls à réellement comprendre sa mère et son souhait de mourir à l'endroit où elle le souhaite, et il est aussi le seul pour qui elle s'inquiète vraiment. 

5/5
Mais Broco ne veut tout de même
pas vivre dans le froid 

de l'île de Bruny.
Outre un récit de famille, nous assistons ici à l'histoire d'un lieu, l'île de Bruny, constamment balayée par des vents violents et glaçants, les descriptions, pas ennuyeuses pour un sou, sont nombreuses et nous plongent dans un univers dur et pas franchement accueillant (pour tout vous dire, je l'ai lu sous une température frôlant les 30°C et j'ai pourtant frissonné). Les visions de l'Antarctique, que nous donne Tom, sont du même acabit et on a bien du mal à comprendre, même si ça doit être très très beau, pourquoi il désire tant (pourquoi il a tant besoin d') y retourner. La nature est finalement l'un des personnages principaux, tout comme Mary et Tom.

Cette froideur est aussi à l'image des relations entre les personnages, que ce soit entre Mary et sa fille aînée (un modèle d'égocentrisme), entre Mary et le jeune garde forestier chargé de sa sécurité ou entre Tom et le reste du monde. On sent que le fameux secret de la lettre, bien que tut depuis toujours, a eu un impact sur la vie de tout ce petit monde et nous n'en pouvons plus d'attendre à le connaître. 

Vous avez donc ici un roman riche en émotion (on passe du rire aux larmes en un clin d'oeil) avec une sacrée réflexion sur la décision du "où et quand je veux mourir", l'écriture est simple mais très belle et vous naviguez constamment entre Australie et Antarctique, avec des paysages à couper le souffle au fil des souvenirs de notre couple mère/fils. 

C'est une lecture vraiment agréable et prenante qui vous laissera tremblotant, nageant dans la nostalgie d'une vie que vous n'avez pourtant pas eu.

Des bisous les loulous ! 

2 commentaires:

  1. Celui-ci me tente énormément depuis qu'il est sorti !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as aimé Dîtes aux loups que je suis chez moi, jette toi dessus, je pense que tu vas vraiment apprécier :)

      Supprimer

Un petit mot pour le Broco ?