mercredi 1 février 2017

- Angoulême - Broco's Party Time -


Vendredi 27 janvier 2017 - Départ de Lille

5h30 du matin : Le réveil sonne chez les Pumpkins. Titine, irritée par ce son strident, l'éteint sans y réfléchir à deux fois. Faut dire que Valentine, quand elle dort, elle ne réfléchit pas des masses. Cinq minutes plus tard, rebelote. Mais cette fois-ci, c'est le colocataire du lit qui, bien mieux luné aux aurores que la susdite créature, s'élance d'un pas guilleret et conquérant vers la machine à café. 

Grognement de l'ourse mal léchée. 

"Go go go ma chérie ! Faut se lever, on va à Angoulême et le train ne va pas attendre les deux heures nécessaires au réveil, au café et à la douche de sa magnificence !"

Ah.

Quel bachibouzouk ce train. Et ce colocataire. Y a plus de jeunesse.

7h11 : Dans le train, l’honneur est sauf et l’haleine est fraîche, tout va pour le mieux, on s’installe du mieux qu’on peut et c’est parti pour quatre heures et des brouettes de lecture et de disputes pour celui qui aura l’accoudoir du milieu (c’est Titine qui a gagné).

11h40 : Arrivée en gare d’Angoulême, déjà fourbus, Mary et Titine se disent qu’ils se font vieux. Mais comme une réputation de warrior ne se construit pas sur du vent, ils décident de prendre bagages à leur cou, de souffler courage à leurs articulations et de s’en aller gaiement vers la place du Champ de Mars, où se tient le Monde des Bulles, rassemblement des grands éditeurs de bande dessinée, histoire de prendre la température de l’eau et, accessoirement, de récupérer les clefs de notre auberge.



13h30 : Un brocoli et un nain, quand ça a faim, c’est grincheux. Heureusement, de braves restaurateurs sont là pour régler rapidement ce problème et c’est bien repu que nos braves Mary et Titine peuvent commencer leur expédition.

15h : Le Monde des Bulles
          Mazette, l’effervescence du truc. Y rentrer représente déjà une grosse parte de l’aventure, même en ayant un badge « Auteur », permettant de sauter la longue file des amoureux de bd. Et il faut montrer patte blanche. Et expliquer à Monsieur le Vigile, très suspicieux, que non vraiment, ceci n’est pas une bombe mais un ipod accroché à une serviette hygiénique. On a presque l’impression de rentrer sur le territoire américain, post-Trump. C'est compréhensible, bien sûr, mais un brin rageant la quinzième fois. 
L’immense bâtiment du Monde des Bulles regroupe une énorme partie des éditeurs de bande dessinée les plus « connus ». Titine commence directement avec l’achat du tome 2 des Culottés de Pénélope Bagieu, histoire de se faire la main. Bien sûr, il ne faut pas compter sur une dédicace de la dessinatrice, hélas, tout se fait sur « ticket ». Puis, c’est parti pour le grand tour dans ce qui n’est finalement qu’une énoooooorrrmmeeee surface culturelle, avec un classement par éditeur.


            Notre vaillant couple passe de stand en stand, touche aux énormes piles de livres, feuillette, repose, achète parfois, bd après bd. Un petit tour par le stand Ankama Éditions, tout joli, tout beau, faire un coucou aux copains qui bossent et leur souhaiter bon courage. Et mine de rien, la journée est déjà presque terminée. Valentine perd alors toute notion de l’heure. Imaginez ! Entourée de tant de bouquins, tant de choses à voir, d’ouvrages à tripoter, d’illustrateurs à regarder de loin, la bave au coin de la bouche. Hélas, faire 3 heures de queue pour une gribouille, si jolie soit-elle, très peu pour le broco. La patience, connais pas, est-ce que ça se mange ?

(photo Gaël)
19h : La première journée du festival arrive à son terme. Et comme Mary et Titine sont des VIP (avec un ego plutôt bien portant), ils retournent au stand Ankama, où se tient un petit apéro entre exposants et éditeurs, histoire de remonter le moral des troupes et de bien démarrer la soirée. Parce que pour les auteurs et pour ceux qui bossent sur les stands, le festival d’Angoulême ne se termine pas quand le public s’en va. Au contraire mon cher. Mais hélas, la décence et le devoir de réserve m’interdisent d’en dire plus ici, où de chastes yeux pourraient traîner. Cela dit, la bière était bonne. Titine a aussi eu l’occasion de se transformer en fan bafouillante et rougissante devant Maliki et Becky. Même qu’elle s’est cachée derrière Mary qui voulait aller lui parler. Et qu’un son étrange et incompréhensible lui est sorti de la bouche quand elle a voulu expliquer à quel point elle avait adoré la campagne Ulule de la demoiselle aux cheveux roses et qu’elle a hâte de lire la suite du roman. Voilà. Oublions cet épisode.


Samedi 28 janvier 2017 – Angoulême


 9h : C'est la tête au mauvais endroit que se réveillent Mary et Titine. Mais le devoir appelle le dessinateur, qui n'est pas juste venu jouer au touriste. Direction le Quartier Jeunesse où il doit tenir un atelier devant une bonne vingtaine d'enfants. Le trouillomètre est à son apogée. Parfois, le stress est encore plus efficace que le café pour se mettre en route rapidement. Tellement rapidement que les Pumpkins arrivent 1h30 avant l'horaire annoncé. Heureusement, le cours se tient dans le même bâtiment qu'une exposition absolument superbe : le travail d'Alex Alice sur la bd Le Château des Etoiles.


[D'ailleurs, si vous ne connaissez pas, je vous encourage à découvrir l'oeuvre, je ne l'ai pas encore lu mais rien qu'aux illustrations, je peux vous dire que ça vaut le coup]

11h30 : C'est l'heure du cours et Mary est à deux doigts de faire pipi dans son slip. Du coup, Titine reste avec lui, sait-on jamais, vu l'autorité qu'il a sur les chats, s'il y a un problème avec 20 gamins, il va y passer. Et c'est lui qui a le billet de retour.

12h30 : Tout le monde est vivant. Tout s'est bien passé. A la bouffe !

Le Quartier Jeunesse
14h : Après le ravitaillement, direction le Nouveau Monde. Contrairement au Monde des Bulles, le Nouveau Monde rassemble des "petits" éditeurs et/ou des éditeurs indépendants. Titine et Mary ont ici la possibilité de découvrir un tas d'autres choses, plus discrètes mais néanmoins, d'une grande qualité. C'est aussi ici que Titine va avoir la surprise de tomber sur des auteurs plutôt importants sans qu'il y ait une immense queue devant eux. Allez, hop quelques dédicaces !


Inutile de vous dire que Titine saute partout. Elle adore Derf Backderf (auteur de L'ami Dahmer et de Trashed). Et depuis le temps qu'elle entend parler de Rosalie Blum, c'était l'occasion de découvrir si le roman graphique mérite son succès. Regarder un illustrateur créer un dessin, en deux trois coups de crayon et observer les différences de style (rien à voir entre Derf et Camille Joudry !) juste devant soi, c'est toujours un moment fascinant.

17h30 : C'est le début des emmerdes. Il pleut et bien sûr, c'est le moment où notre couple, bien mouillé, doit changer de logement et donc, traverser toute la ville avec bagages et sacs de bds toutes neuves. Bon. En bon félin, Titine râle. Beaucoup. L'eau, ça devrait rester pour la douche ou dans les piscines, ce truc qui tombe du ciel n'est pas naturel. Heureusement, la ville d'Angoulême fait plutôt bien les choses, un bus spécial, gratuit, a été mis en place pour transporter le public d'un lieu à un autre. Certes. Sauf qu'avec le temps qu'il fait, ils ne sont pas les seuls à avoir eu cette idée. Et être mouillé, chargé, collé-serré à des inconnus suants, c'est un peu beaucoup pour une ourse. (oui, mi-ourse, mi-félin... ah ! En fait je suis Totoro !)

20h : Aaaaaah, ça va mieux. Douchée et changée, Titine peut maintenant penser à quelque chose de plus important : manger. Les priorités de la vie, tout ça. Les Pumpkins partent donc retrouver les copains, dans un sympathique restaurant, Le Lieu-Dit, qui n'hésite pas à mettre à l'honneur les clients-dessinateurs qui fréquentent l'établissement. De belles feuilles blanches épaisses servent de set de table et si dessin dessus, ils sont accrochés sur une corde à linge au plafond. Mary est inspiré.


22h30 : Il n'est pas tard, mais un festival, ça fatigue, Mary et Titine rentrent digérer et se coucher. Une bien belle soirée.


Dimanche 29 janvier 2017
Angoulême et Retour

9h : L'hôtel étant plus près du cours de Mary, les Pumpkins ont un peu plus de temps ce matin et se dirigent d'un pas allègre vers le Vaisseau Moebius pour rencontrer Les nouveaux visages de Mickey. Sauf que le festival et, de fait, les expositions, n'ouvre qu'à partir de 10h. Voilà. Les nouilles.

10h : L'exposition Mickey Mouse donc. Pourquoi les nouveaux visages de Mickey ? Tout simplement parce que les éditions Glénat ont pris le pari de rééditer les aventures du personnage culte de Disney MAIS avec des auteurs différents, qui ont chacun un style bien à eux. Mary et Titine ont donc le plaisir de découvrir des planches originales de Régis Loisel (Café Zombo), de Tébo (La Jeunesse de Mickey, grand gagnant du Prix Jeunesse 2017), de Kéramidas et Lewis Trondheim (Mickey's Craziest Adventures) et de Cosey (Une Mystérieuse Mélodie).

En haut : Loisel. A gauche : Keramidas. A droit et en bas : Tébo
Titine vous avoue une préférence pour les trois auteurs ci-dessus, elle a d'ailleurs complètement oublié de prendre une photo du travail de Cosey, ce qui est vraiment bête lorsque l'on sait que le monsieur était le Grand Prix d'Angoulême...

11h : Départ en direction du musée de la BD, au Quartier Jeunesse, pour une exposition des œuvres Will Eisner cette fois-ci. Titine ne connaissait pas trop le bonhomme mais a été complètement bluffée par la scénographie de l'expo. On se retrouve plongé dans une ambiance de gangster des années 30, où meurtres, chapeaux et gros cigares se côtoient. Le monsieur, présenté comme l'initiateur du roman graphique (au même titre d'Art Spiegelman avec son célébrissime Maus), montre une évolution de style très intéressante, de très "américain" à quelque chose de plus personnel.


11h30 : Il est temps pour Mary de faire à nouveau son devoir. Cette fois-ci, Titine remarque que le "prof de deux jours" est beaucoup plus à l'aise, ça fait plaisir. Par contre, son attention à elle se relâche et elle commence à prendre des photos du plafond. Fort joli plafond cela dit.



[Avance Rapide : cours fini - à la bouffeeeeeeee - retour à l'hôtel pour récupérer les sacs - hôtel fermé jusqu'à 14h - visages blasés et passablement énervés des Pumpkins - Coucou les copains ! - Coucou Spirou !]



15h30 : Espace Franquin. Titine et Mary circulent difficilement mais circulent quand même dans l'exposition Hermann. Et Mary est totalement subjugué par la beauté des planches présentées, Titine, elle trouve que c'est toujours pareil. Alors, elle tourne un peu en rond. Et cette andouille en oublie même de faire des photos. A vous de faire travailler votre imagination du coup....

Et mine de rien, il est déjà 17h, le festival ferme définitivement ses portes à 18h, les Pumpkins retournent donc au Monde des Bulles, histoire d'attendre les amis pour partir à la gare. Et là, boum ! Surprise ! Boulet ! Le dessinateur, le vrai, l'unique, le gars dont Titine est à moitié amoureuse.

Le gars qui est censé avoir terminé ses dédicaces à 15h mais qui est toujours là, vaillant, le cheveu roux au vent, qui ne refuse personne et, surtout, qui n'a qu'une file de trois personnes devant lui. Et là, Titine, elle s'effondre. L'artiste a tellement de succès et des files tellement longues d'habitude qu'elle a laissé tomber l'idée de prendre l'un de ses ouvrages. Mais qu'à cela ne tienne, Mary, en vaillant chevalier, déniche une bd qu'ils n'ont pas encore et attend patiemment pendant que Titine rassemble ses esprits (et les morceaux de ses pieds)(et de son dos).

©Boulet
Quel très bon moment, ce mec est absolument génial, hyper sympa, très cultivé (nous avons eu droit à une anecdote sur les bulles de la Guiness et, la cuillère dans le goulot du champagne, info ou intox ?), il a pris le temps de faire une belle dédicace (en haut gauche) et les Pumpkins lui ont acheté deux reproductions (à droite, haut et bas) et un écusson "Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions" (en bas gauche).

18h : Après tant d'émotions, les Pumpkins et quelques ankamiens partent tranquillement vers la gare.

18h27 : Le fucking train est bondé, le monsieur à côté de Titine pue des pieds.

18h58 : Titine commence à se demander si c'est pas elle le problème.

19h15 : Non, se sniffer en public n'est pas une pratique "comme il faut", Titine essaye de penser à autre chose.

20h : Titine s'endort.

22h45 : Arrivée en gare de Lille Europe et comme c'est le Nooord, il pleut. Bienvenue à la maison ! Les chats ont l'air ravi de les revoir. Ah non, c'est juste une histoire de croquettes. Douche, dodo.

BYE BYE !

J'espère que vous avez apprécié autant que nous ce petit voyage à Angoulême. Bien sûr, certains faits ont été modifiés pour coller à ma propre réalité. Mais le reste est totalement véridique. Je le jure, votre honneur.
Quelques photos restantes, si le cœur vous en dit.
(N'hésitez pas à cliquer sur le ↻ pour redémarrer le diaporama)

26 commentaires:

  1. Sympa !!! J'adorerai y aller mais c'est loin, un jour peut être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que c'est pas facile d'accès. J'ai mis 4h20 environ pour un Lille-Angoulême direct, par contre, les prix sont assez élèves. Mais ça vaut le coup !

      Supprimer
  2. => "mais un ipod accroché à une serviette hygiénique" Ok donc là il faut me faire un dessin. J'ai du mal à me représenter le résultat.
    => "oui, mi-ourse, mi-félin... " et re-mi-ourse derrière ou pas ?

    Je ne sais pas ce qui est le plus palpitant, vos aventures ou le festival en lui-même, mais ton article est très chouette, ça donne envie d'y aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, imagine toi la petite pochette à l'intérieur du sac, où je range, ne me demande pas pourquoi, une serviette et l'ipod. Et le gars a fait une fixette là dessus. A cause des fils des écouteurs. Voilà. Crois-moi, j'étais aussi perplexe que toi. Surtout sous son regard inquisiteur ^^

      Voilà re-mi-ourse derrière. Mais seulement quand ça va. Sinon, c'est re-mi-félin derrière, et là, c'est la cata.

      Merci mon dragon ! Un jour, on y retournera et tu viendras avec nous :)

      Supprimer
  3. ps: Et puis tu as vu Boulet et Maliki ! Mes héros !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'aurais vu devant Boulet, genre la bave aux lèvres, le sourire niais et les blagues nulles qui sortent toutes seules. Et devant Maliki, j'étais morte de trouille -_-

      Supprimer
  4. Ahah quel compte-rendu ! xD

    On est d'accord, voir un dessinateur faire une dédicace, c'est toujours un moment magique. J'adore ça aussi mais comme vous, les files d'attente ça me fatigue...
    Moi aussi j'adore Boulet. J'ai une dédicace et pareil le jour où il me l'a fait j'étais aux anges. En plus, c'était dans un tout petit festival à Vannes il y a quelques années et il n'y avait personne. LALALALA ! Du coup bien le temps pour discuter, pour le voir dessiner et pour PROFITER. Par contre, je n'ai pas le patch et là je suis trop JALOUSE !

    Sinon, t'es au courant que tu parles comme Alain Delon !? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, c'est hors de question de faire la queue pendant trop longtemps. En fait, les quelques dédicaces que j'ai eu, il y avait moins de 3 personnes à chaque fois, sinon, je laisse tomber tout de suite.
      Boulet, il est tellement sympa ! J'ai toujours peur de rencontrer ce genre de personnes, peur que la personne réelle ne soit pas à la hauteur de ce qu'on imagine. Mais là, c'était tout à fait ça !

      Et oui, même que Valentine est beaucoup plus classe et cool qu'Alain Delon. Alain Delon n'a pas le pouvoir du brocoli, que veux-tu ^^

      Supprimer
  5. Merci mon Broco tu m'as fait voyager et découvrir le festival d'Angoulême où je ne suis jamais allée ! Ça donne sacrément envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais viens ! La prochaine fois, on y va ensemble ! A dos de dragon :p

      Supprimer
  6. Ahah super voyage ! Merci beaucoup ! Vous avez l’air d’avoir passé un super week-end, ça donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai c'était vraiment chouette ! J'ai trop envie d'y retourner, c'est passé trop vite ! On verra l'année prochaine !

      Supprimer
  7. Je ne lis pas de BD donc je ne pense pas que j'irais un jour, mais ça avait l'air super sympa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour l'ambiance, ça peut être chouette ! Et peut-être te faire découvrir des choses :D

      Supprimer
  8. Je ne suis encore jamais allée à ce festival... peut-être l'année prochaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas si tu as l'occasion, ça vaut vraiment le coup, il y a une ambiance géniale ! Et tout un tas de découvertes à faire !

      Supprimer
  9. J'ai pas compris pourquoi tu accroches ton ipod à une serviette hygiénique ? Elle est usagée et c'est pour pas qu'on te le vole?
    Et trop de chance outre les dédicaces. J'y suis allée qu'une seule fois, et c'était vraiment trop long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai rien accroché en fait, ils sont juste potes et dans la même poche dans mon sac. Heureusement, elle n'était pas usagée mais cela dit, ça peut être une idée pour que les vigiles me fichent la paix la prochaine fois (ou alors c'est considéré comme une arme de destruction massive ? J'ai un doute) Sinon, oui, j'ai pas compris pour ça avait inquiété le mec à ce point, les écouteurs de l'ipod peut-être ? J'étais perplexe...

      Et oui, les files de dédicaces, c'est complètement fou. Et la plupart du temps, c'est sur tirage au sort ou sur ticket (?), je ne pensais pas du tout avoir l'occasion d'en avoir, mais finalement, j'ai eu de la chance, celles que j'ai eu, j'ai vraiment pas attendu longtemps (voire pas du tout) pour les avoir, j'en reviens toujours pas.

      Supprimer
  10. J'aimerai bien y aller un jour moi aussi :) ça doit être quelque chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que c'est un truc à faire ! C'est vraiment chouette, on s'y amuse, la ville est vraiment belle et y a tellement de découvertes à faire !

      Supprimer
  11. J'y crois pas ! J'y étais aussi le samedi, on aurait tellement pu se voir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince !!!! C'est pas de chance ! J'avais pas vu du tout que tu devais y aller, sinon on se serait arrangé pour se faire un petit coucou dans la journée :D

      Supprimer
  12. Qu'Est-ce que j'ai ri en lisant ton article !
    J'aurais bien voulu y aller, mais c'est Chéri qui n'était pas motivé..
    En tout cas, ça doit être à faire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé ! Contente que ça t'ait plu !
      Zut, ce sera pour la prochaine fois ! Parce que oui, ça vaut sacrément le coup ! :D

      Supprimer
  13. Ça avait l'air super ! :D Superbe expérience pour vous deux :D

    RépondreSupprimer

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !