mercredi 27 juillet 2016

"Aristote et Dante Découvrent les Mystères de l'Univers" de Benjamin Alire Sàenz

Pocket Jeunesse - Juin 2015
9782266253550

Parce que, même si les chatons sont trop mignons, n'oublions pas que la star de ce blog, c'était tout de même mon Merlin à l'origine, celui qui a gentiment prêté son nom à l'URL. Il a l'air de découvrir un sacré secret, là, nan ?
En ce moment, pour me faire écrire des chroniques, une seule solution : que je participe à une lecture commune. Vous pouvez donc encore une fois remercier cette chère Nova Baby qui, en plus, a le mérite de faire sortir de ma pal des bouquins qui attendent là depuis des lustres (au moins un lustre versaillais, minimum)(mais quelle blague de crotte, je m'excuse !). C'est avec fébrilité que j'ai ouvert Aristote et Dante Découvrent les Secrets de l'Univers, ce bouquin a reçu pas mal d'éloges un peu partout et j'avais hâte de me faire enfin mon propre avis. Et je dois avouer que si je comprends bien pourquoi la majorité l'a apprécié, je suis hélas passée loin du coup de cœur. Allons-y gaiement pour l'explication...


De quoi ça parle ?
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.


Et ça donne quoi
Au tout début, premier écueil pour moi. Le personnage principal, Aristote donc, surnommé sobrement Ari (on se doute que ça ne doit pas être facile à porter comme prénom, Aristote)(j'avais un voisin dont le chien s’appelait Aristote)(cela dit, c'est plus facile à écrire que Nietzsche), m’agace prodigieusement. Certes, le garçon est mal dans sa peau, ce qui se comprend aisément, mais j'ai surtout eu l'impression qu'il se cherchait des excuses juste pour être pénible avec tout le monde. A l'inverse de ça, son copain Dante m'a semblé trop parfait pour être honnête (et réel surtout), le genre de garçon solaire et délicat, sorte de figure christique, marchant pied nu pour sauver le monde plus confortablement, c'est le contraste absolu du premier. Si nous le voyons seulement à travers les yeux d'Ari, cette vision me semble normale mais j'ai eu l'impression que sa perfection ne se cantonnait pas au regard de notre héros, l'ensemble des protagonistes du roman étant sous le charme de ce qui semble être un ange directement tombé du ciel (Diantre, que je suis sarcastique, jalousie, peut-être ?)

Loin de chercher les secrets de l'Univers, nous sommes surtout devant deux adolescents un peu paumés en quête de leur identité. Le truc à découvrir sur leur fameuse identité n'est absolument pas une surprise et en même temps, tombe un peu comme un cheveu dans la soupe. La façon dont la "révélation" est amenée m'a paru vraiment bizarre, voire un peu dangereuse (arf, c'est pénible, je ne peux pas trop en dire pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs !). En gros, l'ouvrage se termine sur un fait qui m'a paru être imposé à Ari par son entourage, ce n'est pas lui qui découvre quelque chose sur lui, véritablement. Le garçon, qui est habituellement plutôt enclin à donner son avis sur tout, semble ici incapable de penser par lui-même et accepte comme une évidence quelque chose qui, normalement, devrait vraiment venir de lui. Bref, je ne sais pas si c'est clair mais j'espère qu'au moins, ceux qui ont lu le livre comprendront ce que je tente maladroitement de dire.

On passe tout de même un bon moment avec ce livre, les références sont nombreuses, l'écriture est belle, le rythme un peu lent permet de bien s'imprégner des personnages et de leurs émotions (ne vous attendez pas à de multiples rebondissements, c'est presque un roman contemplatif), la psychologie des uns et des autres est plutôt bien construite et donne naissance à des caractères qui semblent plausibles dans la "vraie vie", ce qui n'est parfois pas le cas dans la littérature ado (je pense notamment aux parents, qui ici, ne sont pas totalement barges), les questions amenées sont très actuelles et touchantes et, cerise sur le gâteau, les chapitres étant remarquablement courts, il se lit très rapidement. Et (instant superficialité), la couverture est superbe.



En Bref
3/5
Malgré tout, je suis assez loin du coup de cœur que tout le monde semble avoir eu sur ce livre, peut-être avais-je aussi beaucoup trop d'attentes. J'ai passé un bon moment, certes mais j'ai quand même eu envie de secouer le personnage principal tout le long de ma lecture, pourtant, je suis plutôt friande de littérature young adult, contrairement à d'autres. Certaines choses m'ont laissé perplexe, notamment sur la fin, où je n'ai pas du tout où l'impression que notre héros s'était enfin trouvé. C'est tout de même un très beau livre qui vaut le coup d'être lu mais dans le même genre, si le cœur vous en dit, je vous conseille plutôt Le Monde de Charlie de Stephen Chbosky qui est, lui, est vraiment MAGNIFIQUE (oui oui en majuscule et tout), même si les thématiques abordées ne sont pas exactement les mêmes.

26 commentaires:

  1. J'avoue avoir un eu gros coup de cœur pour ce livre, je me suis vraiment attachée aux personnages et à leur histoire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le fait de l'avoir tardivement, après avoir vu toutes ces excellentes chroniques partout, a dû jouer sur mon ressenti, j'en attendais trop !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est un coup de coeur pour beaucoup, il peut te plaire !

      Supprimer
  3. J'ai quelques appréhensions vis à vis de ce roman, je ne pense pas que ce sera un coup de coeur pour moi non plus. Il est dans ma PAL quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de savoir ce que tu en penses, ça passe ou ça casse, j'ai l'impression :)

      Supprimer
  4. Ahah, c'est vrai qu'on aurait pu faire un switch de chronique envie une fois. C'est une idée pour une prochaine LC !
    C'est vrai que j'en attendais beaucoup moi aussi, même si je comprends la coup de cœur, j'ai vraiment été déstabilisée par la fin... Par contre, comme toi, j'ai trouvé que les parents étaient bien dépeints contrairement à souvent en YA (Ce qui a d'ailleurs tendance à m'agacer).
    Bon, je mets ma PAL à jour en d'un de semaine, et on se calera notre prochaine 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Généralement, ils sont fous ou totalement absents, c'est très pénible et pas du tout réaliste ! Il faudrait aussi que je mette ma pal en ligne, mais quand je vois l'ampleur de la tâche, je suis découragée d'avance...

      Supprimer
  5. Okaaaay. "sorte de figure christique... Sauver le monde... Personnage trop parfait". Donc c'est vraiment pas un livre pour moi, hein ? XD

    RépondreSupprimer
  6. Gros coup de coeur pour Aristote tellement d'émotions <3<3 par contre contrairement à toi j'avais trouvé Le monde de Charlie très bof ^^", comme quoi les goûts et les couleurs lol. Mais c'est vrai que le fait d'avoir trop d'attente vis à vis d'un livre peut "gâcher" notre lecture parfois. bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha oui c'est vraiment marrant les différences de goûts ! Mais c'est ça qui est chouette avec la lecture. Et c'est sûr que les nombreux coups de coeur n'ont pas dû m'aider ! Bises :D

      Supprimer
  7. Je n'ai pas encore lu celui-ci, mais il me fait à la fois envie et peur parce que je pense que j'en attend trop. On verra si l'occasion se présente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais dans le même état d'esprit que toi avant de le commencer ! J'espère que, quand tu te décidera à le lire, tu appréciera plus que moi !

      Supprimer
  8. J'ai tellement peur d'être déçue en lisant cette histoire... :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me doute, j'avais peur aussi et si je ne suis pas vraiment très très déçue, un petit peu quand même ...

      Supprimer
  9. Ah moi aussi j'ai lu tellement de bonnes choses que j'ai peur d'être déçue! Du coup, c'est pas mal d'avoir une chronique plus mitigée! Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien alors, si je peux rendre service ! :p J'espère que tu aimera plus que moi si tu le lis à l'occasion !

      Supprimer
  10. Malheureusement, j'aurais mieux fait de m'abstenir sur cette lecture. J'ai été tellement déçue ! :( Je me suis ennuyé tout du long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas être aussi déçue que toi mais c'est clairement pas ce que j'en attendais :/

      Supprimer
  11. Pas un coup de coeur non plus mais une très belle lecture qui m'a laissé un tendre souvenir. PS : Merlin est vraiment craquant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce n'était pas si mal non plus !
      Merci, c'est mon gros chaton d'amour <3 <3 <3

      Supprimer
  12. Ce livre ne me tentait pas du tout à la base. Je ne sais pas pourquoi... je ne pense pas l me procurer (j'ai peur de ne pas supporter Aristote, en fait).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après lecture, je comprends tout à fait ce que tu veux dire ! :D

      Supprimer
  13. Mon dieu, qu'on en a entendu parlé de ce bouquin ! Finalement, apparemment il est pas si top... Je le note au cas où :)
    Mooooooh qu'il est mignon le Merlin <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a plu à énormément de gens mais bon, y en faut pour tous les goûts !

      C'est mon gros bébé chat <3

      Supprimer

Un petit mot pour le Broco ?