samedi 15 août 2015

Into The Woods


[Attention aux spoilers !] [Même si c'est pas Game Of Thrones, hein.]

En bonne fana de comédie musicale ET de Disney, ce film était un passage obligé mais après avoir entendu une montagne de mauvaises critiques, j'y suis plutôt allée à reculons. Brisons le suspense tout de suite, c'était pas si mauvais que ça MAIS je dois vraiment être bon public (même si j'ai pas aimé Interstellar) (non mais Interstellar, quoi !) ET heureusement que qu'il n'était pas plus long que ça.

Le Pitch : Une méchante sorcière demande à un boulanger et à sa femme d'aller lui chercher quatre éléments en vue d'annuler une malédiction jetée sur leur foyer qui les empêche de concevoir un enfant. Les objets sont directement tirés de contes traditionnels : la cape rouge du Petit Chaperon Rond Rouge, la vache blanche de Jack (et le Haricot Magique), la pantoufle dorée de Cendrillon et des cheveux de la couleur du blé (ceux de Raiponce). Nous allons suivre ces quatre protagonistes (+ le boulanger et sa femme) chacun dans leur quête, dans une sorte de revisite drôle des contes, et tout ça, en chanson.

Résultat : En fait, le film est bien jusqu'à la moitié, il y a une sorte de "demi-fin", on a d'ailleurs vraiment pensé que c'était fini ("Oh ben dis donc, c'est passé vite !", les acteurs sont extras (Emily Blunt est très drôle, Meryl Streep s'en donne à coeur joie en mimiques et grimaces et Anna Kendrick ! J'aime cette fille, elle est trop choupinette et puis Pitch Perfect ! J'en reparlerai un de ces 4, d'ailleurs), les scènes sont sympas (le poussage de chansonnettes des deux princes en mode erotico-gay...) et les chansons bien sympathiques (spécial cassedédi à Johnny Deep, même si sa présence tient plus du plan marketing qu'à autre chose, et à sa version du loup hyper sexualisé, si on oublie les trois moustaches de chat, à mourir de rire). C'est après que ça se complique, le rythme est cassé et la dernière quête (commune, du coup) s'en finit plus de se terminer. Heureusement, visuellement, le film est très beau, l'ambiance est envoûtante, la forêt est superbement bien rendue et devient un personnage à part entière, qui exerce une attraction bien à elle, les personnages s'en rendent bien compte d'ailleurs et n'arrêtent pas de le chanter (et au bout de 15 minutes de sérénade, croyez-moi, vous la trouvez beaucoup moins sexy, la forêt).

Broco reste perplexe même s'il s'est bien marré quand même
2/5
non allez, 3/5
ou pas
Le traitement des contes de fée est plutôt pas mal fait, même si assez proche de la version Disney (sauf le coupage de morceaux de petons des belles-soeurs de Cendrillon que l'on retrouve ici et qui m'avait bien traumatisé à l'école primaire : nous avions été voir une pièce de théâtre reprenant Cendrillon donc et les actrices se coupaient le gros orteil sur scène, c'était un morceau de pomme de terre, bien sûr, mais n'empêche) (3615 Vis ma Vie) (Rhoooo la vioque). J'aurai quand même bien aimé que les deux princesses du film (Cendrillon et Raiponce) soient un chouia moins classique et surtout qu'elles se rebellent un peu plus devant les deux imbéciles de frangins de princes (ils sont tous les deux particulièrement affreux) (désolée Chris Pine mais même dans Star Trek, t'es moche). Un petit pouce en l'air pour la femme du boulanger, jouée par Emily Blunt, (tiens, me semble qu'elle a pas de prénom) (Madame La Femme du Boulanger, ravie de vous rencontrer) qui tient un petit peu tête à son (boulanger de) mari et chante l'envie/le besoin d'aller voir ailleurs (c'est bien les femmes du peuple, ça) (et elle est bien punie pour ça d'ailleurs, contrairement au prince avec qui elle faute...). Pas un film féministe friendly donc (cela dit, le mythe du prince charmant en prend pour son grade). Le bonus, c'est que c'est plein d'humour de tous les côtés, de manière assez subtile ou pas (mais toujours principalement dans la première partie, ce qui est dommage, on est d'accord).

En Gros : à voir si vous adorez les contes de fée ET Disney Et les comédies musicales ET les films un peu longuet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !