samedi 8 août 2015

"Addiction" de Blake Nelson

Albin Michel - Coll. Wiz - 2014

9782226255259

Y a des bouquins, comme celui-ci, dont je n'ai absolument aucun souvenir du pourquoi je les ai choisis... Généralement, je m'en souviens : résumé intéressant, joli couv, quelqu'un m'en a parlé ou je l'ai croisé sur un blog/vidéo/critique et il m'a intrigué. Mais alors lui, rien. Même seulement quelques jours après. Ce qui explique pourquoi il dort tranquillou sur mon étagère depuis plus d'un an (il est sorti en avril 2014, il me semble). Par contre, ce que je n'arrive pas à expliquer, c'est pourquoi je l'ai attrapé quasi tout de suite après avoir fini "O My Darling" d'Amity Gaige (auquel j'ai rien compris, j'y reviendrai peut-être...). 

Le résumé n'est pas particulièrement tentant : deux ados qui ont divers problèmes d'addiction, alcools, drogues, médocs et qui vont se rencontrer et, bien sûr, tomber amoureux. Il faut avouer que ça sent le truc "classique" à plein nez. 

Mais non ! C'était pas mal du tout ! Bon, ce n'est pas le livre de l'année, mais contrairement à pas mal de livre sur ce sujet assez difficile, c'est assez agréable à lire : pas de pathos, pas de misérabilisme. L'héroïne, Maddie (le livre est construit comme un journal intime, tout au présent et à la 1ére personne du singulier), a conscience de ses problèmes et essaye (après un début difficile) de s'en sortir. Alors oui, ce n'est pas le seul personnage du roman et tous ne vont pas connaître le même destin mais on prend plaisir à suivre cette fille qui, finalement, aurait pu être n'importe lequel d'entre nous. Le style, sans être grandiose, est agréable, les chapitres s'enchaînent facilement et avec la même rapidité que la vie et l'évolution de Maddie. L'humour est présent, assez froid, sarcastique et pince sans rire (l'humour que tous les ados croient avoir mais qu'aucun ne maîtrise vraiment en fait). L'histoire d'amour, contrairement à ce que laisse présumer la 4éme de couv, est certes importante, mais pas du tout primordiale, ce qui risque de décevoir quelques personnes. 
Broco a beaucoup aimé mais il manque quand
même un petit quelque chose...
3/5

Il s'agit vraiment ici d'un roman initiatique, autour de l'addiction, d'une sobriété rare (les personnages vont connaître quelques débâcles, mais celles-ci sont tout à fait plausibles et réalistes, des drames mais pas de surenchères). C'est frais, triste, plein d'espoir et nous laisse, à la fin, dans un état nostalgique difficile à expliquer.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot pour le Broco ?