mercredi 22 novembre 2017

- Silo -

- Silo -
Hugh Howey
Éd. Thélème - lu par Pauline Huruguen

J'en ai déjà parlé ici, j'ai commencé à écouter des livres audio quasiment en même temps que je me suis mise à tricoter. Au début, quand il faut suivre des yeux la moindre maille que l'on fait, mais que l'on s'ennuie en le faisant, se perdant dans ses propres pensées, c'est un excellent palliatif à la série tv. En même si maintenant, j'arrive à combiner visionnage de série et tricot, un petit livre audio de temps en temps, c'est plutôt chouette. Hélas, la bestiole est très chère, je profite donc régulièrement des bibliothèques et des Masses Critiques Babelio pour acquérir LE titre qui va me suivre pendant plusieurs semaines. Cette fois-ci, c'est Silo qui me fut envoyé. C'est un roman que j'avais déjà tenté de découvrir sous sa forme traditionnelle papier, pas longtemps après sa sortie, et je l'avais honteusement abandonné tant il m'ennuyait. Naïvement, je me suis dit qu'en audio, ça passerait mieux. Ai-je eu raison ?

Je remercie au passage les éditions Thélème et Babelio pour cet envoi !

Silomé

Dans un futur post-apocalyptique indéterminé, une communauté d'hommes et de femmes a organisé sa survie dans un silo souterrain géant. Du monde extérieur, devenu hostile, personne ne sait rien, sinon que l'atmosphère y est désormais irrespirable. Les images de mauvaise qualité relayées par d'antiques caméras, montrant un paysage de ruines et de dévastation balayé de vents violents et de noirs nuages, ne semblent laisser aucune place à l'illusion.

Pourtant, certains continuent d'espérer. Ces individus, dont l'optimisme pourrait s'avérer contagieux, représentent un danger potentiel. Leur punition est simple. Ils se voient accorder cela même à quoi ils aspirent : sortir.
Silovis

(oui bon, je ne savais pas quoi mettre en titre, du coup, j'ai fabriqué des mots-valises moches, je me sens comme Doc Frankenstein)

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins :

Non, j'ai eu tort, ça ne l'ai pas fait non plus en livre audio.

Damned, ma théorie est complètement fumeuse.

Comme lors de ma première lecture, j'ai apprécié les premières pages, les premiers morceaux, c'est intriguant, on se demande quoi, comment, qu'est-ce donc que ce silo ?! Mais, à mesure que l'on avance dans le roman, dans la lecture, ces questionnements s'envolent vite pour laisser place à un ennui infernal. L'histoire aurait pu être intéressante si elle n'avait pas été aussi leeennntteeeeee. Bon sang que c'est lent.

Plus j'écoutais, plus je sentais mon esprit dériver, pensant à ma liste de course ou aux cadeaux de Noël que je devais faire. La voix de la lectrice, Pauline Huruguen, n'aide pas franchement à se concentrer. Elle parle clairement, très clairement, c'est sûr, mais, à l'image du roman, elle parle bien trop lentement, sur un ton assez plat, monocorde, ce qui a eu un effet bien plus soporifique sur moi que certains de mes profs de fac. Comparé à la lecture théâtrale de Pauline Arditi pour Les petites reines ou celle, blagueuse et enjouée de Philippe Sollier pour Sapiens, Une brève histoire de l'humanité, c'est une grosse déception.

Une scène m'a particulièrement marquée par sa lenteur : la descente des 144 étages du silo par le personnage principal, cette scène n'a absolument PAS DE FIN. Je vous avoue donc que j'ai sauté des passages. Je n'en pouvais tout simplement plus. Et si cette lecture/écoute ne provenait pas de Babelio, je l'aurais sans doute abandonné, comme j'ai abandonné la version papier...

En plus d'être lent, j'ai trouvé que l'ensemble restait superficiel, ce qui est un comble pour un roman de plus de 700 pages et de plus de 17h d'écoute ! Certaines scènes durent des plombes sans qu'elles n'aient réellement d'intérêt et d'autres passent trop vite alors qu'elles auraient pu apporter quelque chose à l'intrigue. Par exemple, j'aurais aimé en apprendre plus sur le fonctionnement de ce fameux silo, mais non, nous nous concentrons sur les sentiments du personnage principal, Holston, dont j'ai fini par me ficher complètement, pour être honnête avec vous, quand est-ce qu'il meurt, celui-là ?


Boarf

En Bref

Bien sûr, cet avis n'engage que moi, hein. J'ai bien l'impression que ce roman a plu à beaucoup, au point qu'une trilogie en est née ! Titine, elle comprend pas toujours, mais elle est ravie pour l'auteur.
Une intrigue qui aurait pu me plaire, mais un traitement que j'ai trouvé ennuyeux au possible et une version audio qui n'a pas franchement aidé, mon seul moment de joie durant cette écoute fut le moment où mon lecteur mp3 s'est arrêté. D'ailleurs, autre instant confession, je pense que mon esprit a suffisamment vagabondé pour que je zappe deux bons quarts du roman... Espérons que mon prochain audiobook, avec une lecture que je connais et j'adore, se passera mieux !

12 commentaires:

  1. Arf, je suis une vraie névrosée de la déception littéraire en ce moment et je suis en alerte sur le moindre avis avant d'acheter du grand format !
    Alors autant te dire que ta chronique qui relate ton expérience de lecture ennuyeuse m'est d'un grand secours ! Je SAIS que je N'achèterai pas ce roman ! Hihihi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé t'as bien raison !
      Après, je sais qu'il a eu de très bons avis quand même, même si (ouf) je ne suis pas la seule à lui avoir trouvé ces défauts ! Il pourrait te plaire quand même :p

      Supprimer
  2. Oh zut ! Depuis sa sortie, le bouquin me faisait bien envie et j'en avais lu des avis dithyrambiques, mais là comment dire... J'ai bien fait d'attendre avant de me le procurer et je vais continuer d'attendre.
    Par contre, en relisant ta critique Breve histoire de l'H., j'ai bien bien envie de retenter l'expérience du livre audio. Disons autre que Christian Grey, quoi ! xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te le prêter si tu veux, je sais que je ne suis pas spécialement bon public avec la sf (même si là, ça tient plus de la dystopie). Pour les livres audio, surtout si tu te remets au tricot, ça peut carrément le faire ! Je conseille vraiment Sapiens et Les petites reines, les deux lecteurs sont tops et, pour Sapiens, c'est passionnant, comme un long podcast, et pour Les petites reines, à mourir de rire ^^ Christian, j'ai pas pu continuer, il me faisait presque peur, le con xD

      Supprimer
    2. Hé oui justement, c'est pour le tricot que je commence à voir si je vais pas passer l'audio de temps en temps ! (heureusement que je viens de me réinscrire à la bibliothèque). Et on est d'accord pour CriCri, le mec est ENCORE plus malsain, si c'est encore possible !

      Supprimer
  3. ah mince dommage qu’il ne t’ai pas plus. Moi j’ai adoré alors que c’est pas du tout mon genre de prédilection !

    RépondreSupprimer
  4. Un livre qui me tente beaucoup quand même, je pense le tenter à l'occasion :)

    RépondreSupprimer
  5. Aouch :/
    En même temps je ne suis pas plus surprise que ça, une amie l'avait lu et m'avait dit la même chose...
    Mais je testerai peut être, il m'intrigue le coco ! ^^

    RépondreSupprimer
  6. Ah ben zut ! Je suis censée le lire bientôt, je te redirai tout ça ;) Mais j'imagine effectivement que les longueurs ne doivent pas s'arranger en audio, vu que tu peux pas lire à ton rythme..

    RépondreSupprimer
  7. Ce live m'a toujours beaucoup attirée mais je n'ai jamais sauté le pas pour l'obtenir... Je vais passer, du coup :D

    RépondreSupprimer
  8. Je ne l'ai pas lu, mais je vais allègrement passer mon tour ! De toute façon j'ai souvent du mal avec la science-fiction. Du coup, je ne pense pas que ce soit le bouquin qui me fasse aimer le genre.

    RépondreSupprimer
  9. J'arrive après la bataille, mais je n'ai pas pu m'empêcher de réagir après avoir lu ta chronique. J'ai lu Silo cette année et... je pense clairement TOUT PAREIL !!!!! Tu viens de me rappeler la fameuse descente des étages, mais oui dieu que c'était LONG et INUTILE! Je me disais "j'espère qu'on va pas se taper la remontée juste après!". L'histoire est géniale mais 700 pages pour tout ça... Et la trilogie en route! (j'ai trouvé Silo origins en vide grenier je me tâte encore).
    Bref, comme tu le décris bien: des longueurs quand il faut pas et des passages en coup de vent quand il faut pas non plus! La fin semble tellement bâclée!
    Bref, avis mille fois partagé.
    Je viens de tomber sur ton blog et j'accroche à fond au fond et à la forme! Au plaisir ! ;)

    RépondreSupprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !

[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]