vendredi 12 mai 2017

- Remember Yesterday -

- Remember Yesterday -
Forget Tomorrow - Tome 2
Pintip Dunn
Éd. Lumen

L'année dernière, en janvier 2016 très exactement, j'avais lu et chroniqué le premier tome de la trilogie de Pintip Dunn : Forget Tomorrow (c'est là qu'on se rend compte que le blog vieillit et qu'on verse une petite larmichette émue). À la fin de l'article, Broco disait même "Une affaire à suivre !" avec une belle note de 4/5. Broco étant un légume de parole (comme tous les légumes, c'est bien connu), il a donc suivi l'affaire et s'est empressé d'acheter, de lire ET de donner l'ordre à Titine de chroniquer le machin asap (un légume de parole mais un légume feignant). Et donc, sous vos yeux ébahis *roulement de tambour* voici le résultat !

Mais avant, prenons un moment pour nous émerveiller devant les magnifiques couvertures et la magnifique fabrication des parutions des éditions Lumen. Splendide et très photogénique. Dans la principauté Pumpkins, on est très fan.

Oh ! Attention aux spoilers si vous avez l'intention de lire le premier tome !


Le résumé d'hier soir


À seize ans, Jessa vit dans un monde au bord du chaos. Jusque-là, tout le monde recevait au seuil de l'âge adulte un souvenir sélectionné et envoyé par son futur moi, une carte de visite qui conditionnait la vie et la carrière de chaque individu. Mais, depuis quelques années, le processus a été interrompu. On ignore encore comment ces images étaient envoyées depuis l'avenir dans le présent, on sait simplement que la clé de cette découverte décisive, c'est Jessa elle-même.

Ses pouvoirs psychiques en font donc la plus précieuse des habitantes d'Eden City... Mais elle se refuse absolument à aider les autorités, car elles ne sont pas étrangères au suicide de sa sœur, dix ans plus tôt. Assaillie par une série d'étranges appels à l'aide, Jessa décide de se laisser guider par ces visions, quitte à devoir collaborer avec Tanner Callahan, jeune scientifique de renom sur lequel reposent justement tous les espoirs de découverte du souvenir futur. Autrement dit, son ennemi juré.



L'avis de la semaine prochaine

Déjà, première surprise en ouvrant le bouquin, le récit reprend lonnnngggteeemmmpsss (10 ans exactement) après la fin du premier tome. Et si vous souvenez du cliffhanger de fou que nous avait pondu l'autrice, croyez-moi, ça fait un drôle d'effet.

Donc, dans Forget Tomorrow, nous suivons Callie qui, pour sauver sa petite sœur, commettait l'irréparable. Et maintenant, dans Remember Yesterday, nous retrouvons Jessa, la fameuse petite sœur, clairement saine et sauve et en bonne santé, qui vit sa petite vie de rebelle et va *roulement de tambour* essayer de sauver sa grande sœur. "Comment ?" me demandez-vous, les yeux ronds et remplis d'espoir. "Non, je n'en dirais pas plus, même sous la torture, je crains d'en avoir déjà trop dit" réponds-je, le regard déterminé et fort, luttant fièrement pour protéger votre innocence.

Jessa donc, nouvelle héroïne, qu'est-ce qu'on en pense ? La première rencontre s'est bien passée, ça s'est ensuite corsé. Pourquoi ? Parce que les adolescentes amoureuses, c'est énervant : "mais en fait, non, puis pourquoi pas, il est si beau, ses pectoraux sont une vision divine et mes hormones ne me laissent pas tranquille". Oui, je crois qu'on peut le dire sans risque, j'ai préféré Callie, elle avait moins de bave aux coins des lèvres, dans mes souvenirs.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, on passe un bon moment, il y a de l'action, les pages se tournent facilement et on apprend beaucoup de choses sur cette étrange société et ce concept de "souvenirs futurs" qui détermine ton avenir. Par contre, comme l'idée repose beaucoup sur une comparaison passé/présent/futur (et que tout ça se mélange joyeusement), j'ai parfois eu une sacrée impression de déjà-vu avec le premier tome. On va dire que ce sont les aléas des voyages dans le temps, hélas.

Heureusement, comme Pintip Dunn est douée, son récit est très bien construit et reste cohérent (et je suis une experte de la temporalité, tout ça, j'ai vu tous les Retour vers le futur ET tous les Terminator plusieurs fois, alors hein). Plutôt qu'une suite, ce deuxième tome est "imbriqué" dans le premier, son action est presque parallèle à l'histoire de Callie, ce qui est assez fortiche, il faut le dire.


En Bref

On y va, on n'a
pas peur !
Le gros point positif, c'est l'histoire, malgré les quelques redites inhérentes au voyage dans le temps. Le gros point négatif, c'est la relation Jessa/Tanner qui fonctionne comme ABSOLUMENT toutes les relations adolescentes mal écrites des dystopies young adult (je te déteste mais tu es beau alors en fait, je crois que j'aime) et ça, ça m'agace prodigieusement. Cela dit, remercions le ciel, il n'y a pas de triangle amoureux, c'est déjà ça. Un deuxième tome un peu en dessous du premier donc, mais un moment agréable à passer. Hâte de lire le troisième et dernier épisode, histoire de voir si Pintip Dunn va arriver à garder cette ligne directrice en restant toujours aussi cohérente !

13 commentaires:

  1. Aaah bon sang les romances dans les dystopies... Une fois sur deux je me retiens de balancer le livre à travers la pièce (mais sinon je suis plutôt quelqu'un de pacifiste hein). Et puis quand vient le triangle amoureux là je réponds plus de moi.
    Sinon je connaissais que très peu cette histoire, mais en fait ça a l'air plutôt cool!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, on échappe au triangle amoureux, heureusement ! Et je pense qu'on peut faire abstraction de la romance mais elle demeure un peu pénible quand même... Mais l'histoire rattrape pas mal le coup ;)

      Supprimer
  2. J'ai un peu lu en diagonale pour ne pas être trop spoilé mais cette saga me tente pas mal !
    Je pense que je ne vais pas tarder à craquer ! **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je suis curieuse de voir ce que tu en penses ! Lire les deux premiers tomes presque à la suite, ça doit être sympa en plus :D

      Supprimer
  3. retour vers le futur et Terminator c'est le beginner dan, les vrais masters ont tout compris Dr Who

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'aurais pu dire Doctor Who aussi (mais je suis pas encore sûre d'avoir tout compris, donc bon...)

      Supprimer
  4. J'avais apprécié le premier tome mais sans plus... Du coup, je n'achèterai pas la suite, mais peut-être l'emprunter. Un jour. Éventuellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un emprunt, c'est toujours une bonne idée pour le porte-monnaie de toute façon xD

      Supprimer
  5. Et cet effet là par contre dans Caraval ne t'avait pas marquée ? Une question d'écriture ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est marrant que t'en parles parce que j'y ai pensé en relisant cette chronique là. Non, ça ne m'a absolument pas marqué dans Caraval, parce qu'il m'a semblé que c'était beaucoup plus subtil, ici les gros sabots sont vraiment de sortie, pendant des paragraphes entiers, c'est assez violent. OU l'univers de Caraval m'a tellement charmé que c'est passé inaperçu, c'est étrange, parce que, comme tu vois, je suis assez sensible à la chose pourtant. Comprends pas.

      Supprimer
  6. Forget tomorrow me tentait bien mais l'effet s'est amenuisé au fur et à mesure.. :/
    Je ne sais donc pas si je la lirai un jour... A voir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très agréable à lire mais je pense que si ça ne te tente pas (plus), c'est pas grave du tout... À voir le dernier tome, mais pour l'instant, ça ne me semble pas non plus être un indispensable !

      Supprimer
  7. Cette série m'intrigue vraiment pas mal du tout ! Je dois avouer que je suis vachement curieuse :)

    RépondreSupprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !

[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]