mercredi 19 avril 2017

- Normal(e) -

- Normal(e) -
Lisa Williamson
Éd. Hachette

Régulièrement, les lecteurs de litt young adult contemporain peuvent assister à l'émergence d'une thématique et donc, en toute logique, à l'éclosion de nombreux ouvrages la mettant en action. Il y a quelques années, c'étaient les histoires d'amour vampiresques (ou avec toutes autres créatures surnaturelles), puis la "sick-litt" (histoire d'amour entre deux adolescents atteints de maladies graves, souvent mortelles), pour ne citer que deux exemples. Aujourd'hui, la "mode" est à la transidentité et les récits ayant pour héros des adolescents transgenres se multiplient. Et si pour la société, c'est une très bonne chose, attention à l'overdose littéraire. Titine avait déjà lu Celle dont j'ai toujours rêvé et l'avait beaucoup aimé, qu'en est-il de Normal(e) ?


Le résumé ordinaire






La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer. Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers. Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec.











L'avis traditionnel

Avant toute chose, parce que je ne l'ai pas fait dans l'introduction, je tiens à remercier les éditions Hachette et Netgalley qui m'ont permis de lire ce roman qui, avec sa couverture joliment simple et son étrange titre, m'avait tapé dans l’œil en librairie.

Contrairement à ce que laisse penser le résumé de quatrième de couverture, nous n'allons pas suivre un seul personnage mais bien deux. David, celui qui lance cet appel rempli de désespoir "Je suis une fille coincée dans un corps de garçon", est le premier que nous rencontrons. Considéré comme bizarre par ses camarades de classe, il est régulièrement harcelé, maltraité et insulté de monstre. Pourtant, David se cache, personne, sauf deux amis proches, ne sait rien de son mal-être et de sa véritable identité. C'est un personnage attachant et très touchant. Une scène du début nous le montre en train d'observer avec attention (et horreur) son corps en pleine transformation pubère et, je vous avoue que voir un jeune mesurer avec appréhension son sexe, effrayé par l'idée que cette "chose dégoûtante et pendouillante" (je le cite de mémoire) grandisse encore, ça vous serre sacrément le cœur.

Le deuxième personnage, c'est Léo, un petit nouveau au lycée de David. C'est un personnage plein de mystères, secret, doté d'un caractère bien trempé et d'une famille plutôt bancale. Nous allons le voir grandir, s'affirmer dans ce nouvel environnement et tomber amoureux. Ce système d'alternance des points de vue apporte un vrai bonus à l'histoire (comme souvent) mais a ici un léger problème : nous ne savons jamais, avec de commencer un chapitre, quel personnage nous allons suivre et, si on comprend assez vite parce qu'on n'est pas idiot, hein, c'est tout de même assez agaçant de devoir lire un paragraphe entier avant de comprendre qui nous raconte un morceau de son histoire...

J'ai beaucoup apprécié les 3/4 du roman, l'histoire est prenante et suivre ses deux jeunes héros dans leurs interrogations quotidiennes est très intéressante, parfois drôle, souvent dur et soulève beaucoup de questions, que ce soit autour de la transidentité mais aussi sur tout un tas d'autres sujets (comme l'homosexualité, le harcèlement, le rapport à la famille, etc.). Malheureusement, c'est vers la fin que ça se complique et le récit m'a alors perdu. Tout devient trop mièvre et tombe presque dans le "ils vécurent heureux et eurent beaucoup de bébés chats"... Et hélas, moi qui étais si enthousiaste, je me suis dégonflée comme un vieux soufflet trop cuit.


En Bref
Broco vous encourage
à le découvrir !

Même si je termine ma chronique de la même manière que ma lecture, sur une petite déception, j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui arrive à nous apporter tout à fait autre chose que Celle dont j'ai toujours rêvé (vous pouvez lire les deux ouvrages sans avoir un désagréable sentiment de redite). Le style est simple et clair et, malgré son sujet assez difficile, il se lit très facilement. Lisa Williamson arrive à passer outre certains clichés qui pourraient pointer le bout de leur vilain nez et prouve que les personnes transgenres sont bien plus nombreuses que la littérature, et la culture en général, veut bien le montrer et que leur voix doit absolument être entendue ! On peut aussi arguer que cette fin de conte de fées était nécessaire, pour apporter une bonne dose d'espoir aux jeunes dans la situation de David... Je reste aussi persuadée que Normal(e) pourrait se poser comme référence pour cette thématique toute neuve et est un must-read et un must-have dans les CDI de France et du reste du monde.

18 commentaires:

  1. Je l'ai vu passer effectivement, mais je ne m'y étais pas attardée... Je le garde dans un coin de ma tête ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense que je m'y serais vraiment arrêtée sans Netgalley (le porte-monnaie n'est pas sans fond, hélas ^^) mais je suis contente d'avoir pu le lire, j'ai vraiment passé un bon moment et il est très intéressant :)

      Supprimer
  2. Je suis séduite, autant le dire de suite, par ton avis et donc par ce petite bouquin. Je le note à côté de Celle que j'avais toujours rêvé et je pense me les procurer assez vite, parce que bon faut que Mimine étende sa petite culture. Merci pour ce beau billet mon Broco !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ce sont des thèmes passionnants et ça fait jamais de mal de s'interroger et d'apprendre des choses dessus. Et pis si en plus, ce sont de bons bouquins, que demander de plus ! Merci ma poulette ! T'as fait ma soirée, avec tous ces compliments ♥♥♥

      Supprimer
  3. Vu que c'est le nouveau sujet à la mode, je vais l'éviter, juste par esprit de contradiction, ouais je suis comme ça XD Plus sérieusement, je ne lirai pas ce roman parce que je préfère lire d'autre chose tout simplement. J'y viendrais peut-être un jour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihihi je comprends bien, d'habitude, je suis comme ça mais là, le sujet m'intéresse vraiment :p Peut-être un jour, comme tu dis, quand la hype sera passée :D

      Supprimer
  4. C'est pour ça que j'aime Netgalley! On fait des découvertes de jolis livres qui ne nous auraient pas forcément arrêtés dans d'autres circonstances. J'ai passé un très moment aussi dans cette lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Heureusement qu'ils sont là :D

      Une très bonne lecture pour moi aussi en tout cas !

      Supprimer
  5. C'était super intéressant de lire ton avis ! Je te rejoins sur la fin trop gentillette, pour le reste avec le recul, je pense qu'une partie de ma déception venait de cette overdose littéraire que tu décris si bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, pour l'instant, sur le sujet, je n'ai lu que Celle dont j'ai toujours rêvé et il faut avouer que ce n'est pas du tout le même traitement, ni le même public, donc ça passe tranquille ;)

      Supprimer
  6. J'adore la couverture de ce roman ! je l'ai repéré et j'espère le lire bientôt :) J'ai aussi Celle dont j'ai toujours rêvé dans ma PAL donc je vais pouvoir les "comparer" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est toute simple mais elle fait son effet, c'est sûr ! Je pense que tu peux aimer les deux sans problème, ils ne sont comparables que par leur sujet, le traitement et le public n'est pas du tout le même, j'ai l'impression ! Hâte de lire ce que tu en penses :D

      Supprimer
  7. Ca a l'air intéressant donc à l'occasion =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il peut carrément te plaire ! Et je serais curieuse de voir ce que tu en penses :D

      Supprimer
  8. Ouais, c'est ce que je disais, ça devient la nouvelle mode, alors autant c'est bien de parler de certains sujets, surtout auprès des plus jeunes, autant perso, je fais vite une overdose à retrouver tous les mêmes thèmes dans les lectures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord... Après, ça fait "juste" deux romans pour l'instant (et je n'ai pas vraiment l'intention d'en lire plus, on verra à l'occaz) donc ça passe, j'ai pas eu ce sentiment de lire deux fois la même chose :D

      Supprimer
  9. L’histoire à l’air très touchante, mais me connaissant je sais que comme toi, je risque d’être déçue par la fin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est pareilles, on aime bien quand tout le monde meure dans d'atroces souffrances xD

      Supprimer

Si le cœur vous en dit, vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !
[Cochez la case "M'informer" en bas à droite si vous voulez recevoir un mail lorsque je vous réponds]