jeudi 16 mars 2017

- Throwback Thursday - On ne laisse pas ce livre dans un coin -



Sans trop de blabla aujourd'hui, histoire de rattraper mon petit laïus de la semaine dernière, voici le Throwback Thursday du 16 mars. 

Le Throwback Thursday, kécecé ? Rendez-vous créé par son altesse flamantissime BettieRose Books, il s'agit de vous parler, rapidement d'un livre autour d'un thème. Vous pouvez retrouver les liens des participants sur son blog, des poutous à elle !

Thématique du 16 mars
Un livre jamais chroniqué sur votre blog mais pourtant apprécié


Alors là, j'ai bien envie de vous dire que l'embarras du choix, nous avons. Sachant que je lis depuis toujours ou presque, que ce blog ne va fêter que ces deux ans d'existence en juillet et que je ne chronique même pas la moitié de ce que je lis, il n'y a qu'à faire pic et pic et colegram sur Babelio (là où je sévis depuis le plus longtemps) et pif paf pouf, c'est bon.

Mais comme je vous aime bien quand même, j'ai pris un peu le temps de regarder, histoire de vraiment vous parler d'un livre qui me tient à cœur et mon choix s'est finalement porté sur Peur Express de Jo Witek chez Actes Sud Junior


Un 22 décembre, un TGV tombe en panne sur un viaduc en pleine tempête de neige. Parmi les passagers, six adolescents - qui ne se connaissent pas - sont alors sujets à des phénomènes étranges : hallucinations, visions de personnes décédées, voix harcelantes, prétendue apparition d’un vampire… Le contrôleur est agressé physiquement par l’un d’eux tandis qu’un autre menace des voyageurs avec un couteau pour une simple bouteille d’eau. La voiture-bar sera même dégradée par un incendie. Actes de vandalisme perpétrés par une bande organisée, comme le prétendra la presse, ou faits bien réels mais inexplicables défiant la logique et l’entendement ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Que s’est-il passé pour que des jeunes gens aient été tous terrifiés à ce point ? Quel lien mystérieux les unit entre eux ? Après le sauvetage du train, une enquête policière est menée sans succès. Le dossier est transmis à un psychologue-sociologue qui tendra à prouver, par une série de tests et d’entretiens avec les différents protagonistes, que les mystérieuses apparitions dans le train ne sont ni le fruit de leur imagination ni de simples coïncidences. Que chacun avait été confronté dans son histoire personnelle à un traumatisme qui avait eu lieu un 22 décembre. Ce voyage leur aura permis de résoudre leurs problèmes et de se libérer du poids du passé.
Pour vous situer un peu le truc qui explique pourquoi ce livre m'a tellement marqué, je vous pose le contexte : j'ai lu ce livre dans un train bloqué par une tempête de neige. Voilà voilà. Je partais au stage, au boulot, à la fac, je ne sais plus et BOUM, arrêt au milieu de nulle part, juste avec mon bouquin. Pendant deux bonnes heures. Voilà. Titine a flippé sa race. Si j'avais voulu être au plus près du récit, je n'aurais pas pu trouver mieux.

Du coup, j'ai dévoré ce livre en une fois, vu que je ne pouvais rien faire d'autre (avec la trouille de le finir et de ne plus rien avoir à lire si l'attente s'éternisait). Et comme j'aime me faire peur, une fois le train arrivé à bon port, je me suis dit que c'était plutôt une chouette expérience (oui, Titine tombe pas mal de fois sur la tête...). J'en garde donc un bon souvenir. Ne m'internez pas, je suis gentille et je peux faire des crêpes.



D'ailleurs, je vais me le relire, tiens, histoire de voir ce que j'en pense, calée dans la sécurité de mon canapé.

Très belle journée, les petites carottes, 
c'est presque le printemps !



Previously in

12 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ! C'est un très chouette souvenir :D

      Merci à toi pour ton commentaire ♥

      Supprimer
  2. Pour le coup je n'en avais jamais entendu parler. Mais du coup je suis curieuse du poids du contexte. Bon, quoiqu'il arrive, je serais trop trouillarde pour le lire en mode immersion comme tu l'as fait. T'façon, il neige quasi jamais chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c'est que c'est vraiment un concours de circonstance, le machin venait de sortir et j'avais que ça sous la main quand le train s'est arrêté, j'avoue que j'ai pas fait la maligne et pourtant, j'aime me faire peur (mais en sécurité chez moi, habituellement). Et c'était la neige, ce jour-là, c'était carrément exceptionnel, genre le Jour d'après quoi. La trouille que j'ai eu, mazette.

      Supprimer
  3. Moi je dis, courageux le Broco ! Parce que moi, la dernière fois que j'ai été coincée dans un TGV j'ai bien flippé. C'était l'hiver, en pleine cambrousse, la nuit commençait à tomber, un troupeau de chèvre ou de mouton tranquille pépouze, et une forêt plus loin. Qu'est-ce qu'elle a fait Mimine ? Hein ? Bah elle a de suite pensé à Jurassic Park et l'épisode de la chèvre, et pis bah pendant 1h30 elle a zieuté la forêt en priant pour qu'un T-Rex déboule pas pour faire tout péter. Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courageuse, courageuse, je faisais quand même pas la maligne ^^ Surtout que c'était un vieux TER de derrière les fagots, confort zéro et toilettes bouchés, je te laisse imaginer...

      Supprimer
  4. Oh je le note celui-là ! Tu m'a donné envie :p
    En plus la couv' est belle et super intriguante je trouve <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit hyper facilement en plus ! Faut vraiment que je le relise, j'en garde un super souvenir :D

      Supprimer
  5. Il faudrait que je me mette à ce livre du coup !

    RépondreSupprimer
  6. Haha sympa cette anecdote sur la lecture du livre! Il a l'air sympa en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhéhé ça m'a carrément marqué ! :D

      Supprimer

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !