samedi 28 janvier 2017

Les Petits Pédestres - Loup Blanc -




Pour cette étape de notre désormais célèbre périple, les Petits Pédestres Croustillants se sont séparés. Le drame. June et Mimine sont parties de leur côté histoire de se taper un resto ensemble (rappelons que c'est bientôt la St Valentin), les fourbes. Et je suis sûre qu'elles ne vont même pas penser à nous ramener un doggy bag. Y a plus de respect. Toujours est-il qu'il ne reste qu'Isa et votre servante (accompagnée de son fidèle brocoli en guise de destrier) pour vaincre le dangereux Loup Blanc, sixième livre du Cycle de Drenaï (en suivant la chronologie de Druss). 

Ah ? On me dit dans l'oreillette que je dis n'importe quoi et June et Mimine ont tout simplement déjà lu le livre en question et que c'était en partie grâce à cette première lecture commune qu'on en était là. Mouai. A vous de faire la part des choses, mais personnellement, je reste sur mon histoire de restaurant.

Previously in les aventures des Petits Pédestres
  1. Waylander
  2. Waylander II Dans le royaume du loup
  3. Waylander III Le héros dans l'ombre
  4. Druss La Légende
  5. La Légende Marche-Mort

Dis Broco, raconte-nous une histoire !

Cela fait 5 ans que l’empereur Gorben a trouvé la mort lors de la Bataille de la Passe de Skeln. Depuis, le monde est plongé dans le chaos : la Ventria est de nouveau déchirée par la guerre civile, Tantria, Datia et Dospilis se livrent une guerre sans merci, Panthia et Opal sont envahis par les troupes de la Reine Sorcière de Naashan et les Nadirs du nouveau khan Ulric font la loi à Pelucid. Dans le royaume de Tantria ravagée par les horreurs de la guerre, deux hommes qui ont tout perdu partent en quête. Le premier est Olek Skilgannon, le Damné, l’ancien général de Jianna la Reine Sorcière. Le deuxième est Druss, Marche-Mort, le plus grand héros qui ait arpenté les terres drenaï. Rien ne saurait les arrêter : ni les troupes qui sillonnent le pays, ni les assassins lancés à leurs trousses, ni les sorciers qui complotent leur mort…


Alors, alors, alors, alors ?!

Contrairement aux tomes précédents, où on suivait Waylander, puis Druss, un nouveau personnage vient faire son apparition, le sexy prêtre (si si) Olek Skilgannon, surnommé Skilpy par moi-même et Le Damné par les autres personnages du roman. Ancien général totalement in love de la terrible (et monstrueusement belle) Jianna, la Reine Sorcière et légèrement déprimé par ses actes passés, le bonhomme s'est reconverti dans une profession traditionnellement moins dangereuse : moine (quoique les Templiers tout ça...). Mais comme personne n'est à l'abri de son destin (surtout dans les romans de Gemmell), il se passe un truc (non, je ne vous dirais pas quoi) et Skilpy est forcé de partir en goguette.

"Mais mais mais, il est où Druss ?" allez-vous me dire. Eh bien, figurez-vous que je me suis posée exactement la même question. Plus j'avançais et plus je m'inquiétais même : m'étais-je gourée de bouquin ? Mais si, ouf, le bonhomme arrive bien à point nommé. Et là où on avait l'habitude de le voir, lui et sa hache, sur le devant de la scène, il tient ici une sorte de second rôle mais, comme c'est Druss, il le tient de façon absolument magistrale ! Le Druss découvert dans ce tome est mon préféré jusqu'à présent, il est plus vieux, une cinquantaine d'année, fonctionne toujours comme un tank mais s'essouffle parfois et fait preuve d'un humour et d'un sens de la répartie particulièrement divin (certes pas subtil, plutôt grossier mais divin). Petit à petit, j'ai senti une espèce de tendresse m'envahir à chaque mention ou apparition du personnage et mon petit cœur de beurre a tremblé à l'idée qu'il lui arrive quelque chose...

Et Skilpy ! Enfin, Olek Skilgannon. Quel homme ! Là où Druss est lourd, massif, Skilgannon rappelle Waylander, il est fin, musclé sec (c'est pas moi qui fantasme, c'est les descriptions), fait une sorte de yoga pour se détendre, a des tatouages partout, etc. Voilà, Titine est amoureuse. Bon, pour ma défense, je me suis imaginé qu'il ressemblait à ça, donc avouez que, hein, bon, j'ai des circonstances atténuantes.


Son seul défaut, c'est celle qu'il aime, hélas (toujours la faute des femmes, je me tue à le répéter...)(#ironie hein). J'ai pas compris. Dans le genre pestouille, Jianna bat des records. A vrai dire, je ne sais même pas par quoi commencer. La demoiselle est brave, sait ce qu'elle veut et possède une ambition aussi destructrice que la machine Druss himself, excellent point. Mais moi qui suis toujours GIRL POWER, WHO RUN THE WORLD (GIRL), etc, ben j'ai eu envie de la gifler, de lui tirer les cheveux et de lui griffer le visage (bref, tout ce que font les filles en se battant, haha)(elle m'aurait mis une de ces dérouillés d'ailleurs). On touche pas à Skilgannon, vilaine que tu es !

Bon j'exagère, parce qu'il faut avouer que chez Gemmell, les femmes ont généralement un rôle pas très important et ne servent souvent que de "chair à viol", ce qui n'est pas le cas DU TOUT ici. Donc excellent point en fait.

J'ai vraiment adoré ce tome, une merveille, j'ai été happée dès le début, contrairement au précédent, et ça a duré tout du long, j'ai ri, j'ai aimé découvrir les petites références à ce que j'ai déjà lu, parsemées ci et là dans le roman. Seul point négatif, cette histoire de Loup Blanc, si on en parle pas mal au début, le pourquoi du comment du titre finit par passer presque à la trappe, comme si Gemmell avait finalement trouvé une meilleure histoire et occulté la première. A part ça, j'ai retrouvé ce qui m'avait tant plu dans les premiers tomes, des punchlines bien senties et bien viriles, des scènes d'action brutales et bien écrites, des personnages attachants à qui il arrive des trucs pas cools, des monstres et de la magie, David Gemmell a vraiment trouvé une bonne recette, qui peut peut-être paraître redondante mais qui fonctionne à chaque fois, grâce à des différences bien notables.



Broco aussi est
amoureux de Skylpy
En Bref

Un beau coup de cœur, un vrai de vrai pour cette nouvelle aventure de Gemmell, une qui m'a encore plus donné envie de lire la suite. Mais là, j'ai peur, c'est Légende et il parait qu'il arrive des bricoles à Druss dans Légende (ce que je refuse d'accepter). Et j'aimerais bien un Skilgannon et un Druss pour Noël prochain si possible, je peux visualiser facilement une dizaine d'utilisations que je pourrais faire des deux bonhommes (en tout bien tout honneur, bien sûr).


Et le dessin de Mary Pumpkins

©Mary Pumpkins

11 commentaires:

  1. Il faudrait que je le lise celui-là, j'ai bien envie d'en apprendre plus sur Skilgannon, je suis restée sur ma faim avec Les Epées de la Nuit et du Jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te lances dans celui-là, tu vas en avoir pour ton argent avec Skilgannon ! :)

      Supprimer
  2. J'ai beau avoir lu pas mal de Gemmell, je n'ai pas encore lu celui-ci... Un oubli à réparer ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il faut ! C'est vraiment mon préféré jusqu'à maintenant !

      Supprimer
    2. Dans mon top préféré, c'est Waylander et Rigante pour ma part :) !

      Supprimer
  3. Quelle belle déclaration d'amour à Gemmell ma Titine ! J'en suis toute émue ! Mon Padawan a enfin trouvé son tome fétiche et elle est d'accord avec son Jedi. Dans mes bras !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. *GROS CÂLIN pour m'avoir fait découvrir cette saga*

      J'ai tellement hâte de lire la suite, on se fait ça quand du coup ? :D

      Supprimer
  4. Bon, quand j'aurai tout lu, je reviendrai lire tes chroniques sur toutes les sagas, parce que je sens que je vais me spoiler éhontément à force.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois qu'à force, ça va devenir problématique ! Deviens un Petit Pédestre, c'est la solution à tous tes problèmes !! :D

      Supprimer
  5. Oh comme tu m'as fait rire ! Et donc on est bien d'accord, Loup Blanc est vachement bien. Nan parce que j'avais un doute sur mes sentiments, l'ayant lu avant tout le reste j'avais peur que mon amour pour ce roman soit à cause de l'effet "nouveau", ma première dans l'univers de Gemmell tout ça, et que du coup je n'étais pas très objectif. En même temps comment l'être avec un gars comme Skilgarnon, hein ? J'vous le demande les filles. NOT POSSIBLE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah nan, je te confirme, pas du tout d'effet de nouveauté ou quoi ou qu'est (comme aurait dit ma mamie), ce tome est juste GENIAL ! Voilà. Qu'on se le dise.

      Et Skilgannon, mama mia. Comme tu dis, NOT POSSIBLE.

      Supprimer

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !