lundi 10 août 2015

"Prête à tout" de Joyce Maynard




Philippe Rey - 2015
9782848764634

Celle qui est "prête à tout", c'est Suzanne. Depuis toute petite, Suzanne a toujours cherché à être parfaite, dans le seul et unique but de faire de la télévision quand elle sera plus grande. Son ambition grandit en même temps qu'elle mais forcément, les rêves d'enfance ne sont pas toujours voués à se réaliser. Cela n'empêche pas la jeune femme, environ 25 ans au moment où l'action principale se déroule, de continuer à se battre pour les atteindre. 
Mais un jour, deux garçons pénètrent dans son appartement, durant son absence, et tuent son mari de sang froid. Suzanne se retrouve alors là où elle a toujours souhaité être : face aux caméras et quasi omniprésente dans le petit écran. Son comportement ainsi que les témoignages des deux jeunes criminels la désigne assez rapidement comme suspecte et/ou complice.

C'est autour de ça que va se construire l'ouvrage, rassemblant une multitude de narrateurs (à la manière d'un interrogatoire de police ou d'une interview de journaliste) qui vont tisser l'intrigue, on apprend à connaître Suzanne à travers les yeux de sa mère, de sa belle-mère, de jeunes adolescents qui ont croisé son chemin, de sa soeur, de son patron, etc... La gentille et belle Suzanne n'est jamais vraiment la même personne et perd tout doucement de son aura de perfection au fil de la lecture.

Vraiment un chouette bouquin avec une construction très originale (on connaît les différents points de vue mais à ce point là, une bonne dizaine de personnages différents, de mémoire, je n'avais croisé ça) et une héroïne complètement tordue. C'est un vrai policier/thriller, plein de perversion (qui n'aime pas la perversion, niark niark), de manipulation et de folie douce (ou pas), l'atmosphère est lourde, menaçante, et les pages se tournent toutes seules.

Coup de coeur de Broco !
5/5
Si cette édition est parue en 2015, le roman date de 1993 (et a été fortement inspiré par un fait divers réel "L'affaire Pamela Smart", l'auteur en parle très bien en postface) et si cela se sent assez rapidement (pas de téléphone portable, internet est assez restreint et le principe de la TV n'est pas très moderne - sinon Suzanne se serait directement tourné vers la télé-réalité, non ? -), ça n'est pas gênant du tout, au contraire, ce petit côté vintage ajoute à l'atmosphère générale du bouquin !

En gros, ne vous laissez pas intimidé par le côté austère de l'édition (même si franchement, les livres des éditions Philippe Rey, ils sont juste magnifiques, non ?), c'est une lecture facile, intéressante, à la hauteur de la Fille du Train, par exemple, comme polar de vacances !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laisser un petit mot à Broco, ça lui fera plaisir !